Plus d’enseignes autorisées à ouvrir le dimanche

Petite info écoutée ce matin à la radio qui me permet de réagir sur un sujet dont je voulais parler (ou peut-être reparler car je crois que je l’avais déjà abordé il y a longtemps) mais que je ne savais pas comment aborder. Personne ne dira sur le fait qu’au moment où j’écris, je devrais être en train de suer à faire des abdos et la planche et tout un tas de trucs vachement drôle. On va dire que je muscle mes doigts, ça compte, non ?

En cette fin juillet, 120 enseignes d’habillements, si j’ai tout compris, ont désormais le droit d’ouvrir le dimanche. Je trouve ça fabuleux. Non, vraiment. C’est l’activité qui manquait pour combler mes dimanches. Je pouvais déjà aller en jardinerie, en magasin de bricolage, maintenant, je vais pouvoir aller m’acheter des fringues. C’est trop palpitant comme activité pour un dimanche.

Vous avez compris, je suis contre. Non, mais c’est quoi cette envie que les gens ont d’aller acheter un pull le dimanche ? D’aller acheter un pot de peinture ? Pour info, aller acheter le matos pour bricoler, ce n’est pas bricoler. Faut anticiper les gens, si tu veux bricoler le dimanche, faut acheter avant. Si, si, je suis sure que tu peux vu l’amplitude horaire des magasins.

La prochaine étape c’est quoi ? Les commerces ouvert toute la nuit ? Non parce que, vous savez, sur Internet on peut commander la nuit aussi, donc pour faire face à la concurrence bla bla bla. Sauf que sur Internet, j’ai pas mon achat tout de suite et que généralement, je vais sur Internet pour les choses que je ne peux pas trouver en magasin autour de chez moi.

Et non, se trainer dans un centre commercial le dimanche ne constitue pas une sortie familiale divertissante. Il faut aller profiter de la nature, aller dans un parc, au musée, se faire une toile, … On est en été, y’a pleine de brocantes partout ! C’est cool les brocantes, on y trouve des livres à 1€ (sauf quand quelqu’un passe avant toi et achète tous le stock). Il y a plein d’activités culturelles, amusantes, sportives, … à faire autre que de se tasser dans un préfabriqué. Alors, il y a des gens qui doivent aussi travailler le dimanche pour que le secteur du tourisme et des loisirs fonctionne, on est d’accord. Ca fait parti des contraintes de ces métiers, être au travail quand les gens sont -normalement- disponibles pour le loisir.

Je ne supporte vraiment pas cette société qui se dessine. Consommer à tous prix, chaque jour de la semaine. Ca me déprime. Et cette pseudo argumentation autour du volontariat du salarié, la blague. J’aurais du la garder, j’ai vu une offre d’emploi qui ne laissait pas le choix. Qui y croit au fait que le salarié aura le choix ? Des grands naifs ?

Quelle tristesse !

Publicités