Inclassable

Quand tout va bien

Chaque jour son lot de petit malheur. Soucis informatique aujourd’hui. Ou comment regretter de ne pas avoir sorti les 600€ de plus qu’il fallait pour avoir un Macbook. Bref, mon Asus acheté en novembre me fait écran bleu sur écran bleu (c’est beau Windows) et suite a un petit appel au SAV il va faire un petit tour à leur atelier. C’est cool.

Je suis donc joie encore aujourd’hui. Et pour vous écrire ben, j’ai ressorti mon joli Macbook blanc tout lent. Mais fiable jusque là (me lâche mon poussin).

Je vais tenter de continuer mon cours sur Open Class Room mais pas sur qu’il soit d’accord.

Dans mon malheur, j’ai eu la grande idée de faire une sauvegarde de mes données sur mon DD externe ce matin quand l’espèce de truc qu’on appelle ordinateur me laissait encore accéder à Windows. Donc normalement, je n’ai rien perdu. Normalement.

J’avais prévu un autre article pour aujourd’hui mais je n’ai pas eu le temps de le retravailler. Il attendra un petit peu.

Je vais me remettre à jouer au Loto je crois, en priant de pouvoir me racheter un Macbook très très vite. Je pense avec nostalgie aux neuf années que mon petit chou m’a offert sans emmerde, sans galère.

Bref, je viens de finir la procédure de retour pour le Asus. J’attends le numéro d’accord de retour bla bla et tout. Et je prie pour qu’ils trouvent vite la panne que je retrouve mon investissement foireux à 600€. Parce que j’adore mon Mac mais il est lent quand même mon pépère.

Inclassable

Profiter sans anticiper, oui mais …

Je m’efforce de ne rien attendre, de ne rien espérer. Mais ce n’est pas humain d’être dans cette attitude alors au fond, ben j’espère. J’espère qu’il ressent un petit quelque chose pour moi, j’espère qu’on se dirige peu à peu vers un peu plus que du sexfriend, j’espère qu’il pense un peu à moi durant sa journée. J’espère des tas de choses au final. C’est mal je le sais, je sais que je ne devrais pas. Je profite de chaque moment qu’on passe ensemble, de son sourire, de sa douceur.

Mercredi, on a fait un truc fou (non, je ne satisferais la curiosité de personne). Quelque chose qu’on voulait faire tous les deux (pas forcément ensemble mais dans nos listes perso de choses à faire un jour, c’était en commun. Comme d’autres choses en fait), je ne pensais pas qu’on le ferait si vite mais, en ce moment, il est dans sa phase « c’est une surprise ». Donc on s’est retrouvé mercredi, je l’ai questionné sur ce qui était tombé à l’eau sans rien lui soutirer comme info (grrrr). Et très franchement, j’aurais parié pour que cette surprise ce soit ce qu’on a finalement fait. Parce que c’était assez … enfin un truc dingue que je n’aurais jamais pu faire il y a quelques mois (oui, oui, comme beaucoup de choses en fait).
Donc j’ai arrêté de le questionner sur la surprise de la semaine prochaine et j’ai savouré celle de mercredi. Quand on est arrivé à destination, je me suis dit qu’il était fou. Et je me suis surtout demandée quelle est cette autre chose, si c’est plus « fou » que ça ou si c’est plus « simple » ou … bref.

J’ai savouré, mercredi, chaque baiser, chaque caresse, qu’il me serre fort dans ses bras, qu’il soit protecteur, attentif, qu’il me prenne la main, tendrement. Qu’il me demande si j’avais des nouvelles de la candidature que j’avais envoyé (non, c’est trop tôt mon petit chat), qu’il soit taquin, secret, content de lui et de ses surprises (grrr).
J’ai savouré chaque petit geste, tentant de ne rien y voir de plus que de l’amitié, de la bienveillance, une complicité certes mais rien de plus.
J’ai savouré de le toucher, de me blottir contre lui, d’écouter le son de sa voix, si douce, si ferme aussi.

Et moi je succombe chaque fois un peu plus. J’aime ce que l’on fait ensemble, pas que le sexe même si on ne va pas se mentir, c’est quand même vachement bon ! J’aime ce moment où on va en terrasse boire un dernier verre avant que je parte. Ce mercredi c’était encore mieux. Même si je ne dois rien y voir, je sais, mais ce moment où il a pris ma main, voilà. Ce n’était pas la première fois, nos mains se cherchent souvent, se trouvent aussi souvent. Mais je ne sais pas. Ce mercredi ça m’a encore plus touché.

Je m’inquiète pour l’avenir. Si je n’ai pas de job, que je ne déménage pas, l’hiver ça risque d’être compliqué de se voir. Je n’ai pas envie que ça cesse, j’ai envie de le voir, j’ai envie … de lui. J’oublie le monde quand je suis avec lui, j’oublie ce qui se passe autour. Totalement. Je me sens bien. Quand je suis avec lui c’est un des rares moments où je trouve le bouton pause de mon cerveau. Je me fous de tout, je ne me soucis que de lui.

Je voudrais que ce soit réciproque, je voudrais que quelque chose de plus fort se tisse entre nous, je voudrais … tellement de chose. Je voudrais simplement ma chance en amour.

Inclassable

Mon journal de gratitude n°7

C’est parti pour le petit moment de gratitude de la semaine.

– J’ai passé un très bon vendredi après midi. J’aurais aimé être moins fatiguée, j’aurais plus profité encore. Et peut-être été plus réactive sur certaines choses dites (pourquoi avoir parlé du Prince Charmant. Pas moi, lui? )
– J’adore le voir réfléchir à ce que je pourrais faire professionnellement lol
– Avoir eu au moins un entretien pour U’Dev. Je pensais que ma candidature avait rejoint la poubelle directe.
– Le joli soleil que l’on a. Même si aujourd’hui, comme beaucoup, je suis planquée chez moi lol

Je vous souhaite une belle semaine ❤

Inclassable

Mon journal de gratitude n°4

Je ne l’ai pas fait les deux semaines précédentes, pas sure d’avoir beaucoup à mettre encore cette semaine mais allons y (Alonso!)(oui, je sais, personne ne va comprendre. Incultes que vous êtes!).

Oui, je sais, elle ne parle pas de gratitude cette image mais le texte me plait.

– les jolis moments qu’il me fait passer même si c’est moins intenses qu’au début.
– ma journée d’hier qui était bien sympa, il a fait beau (enfin lourd mais quand il ne pleut pas, c’est déjà pas mal hein). Pour aujourd’hui c’est trop tard mais si demain on pouvait avoir beau aussi.
– les fraises et les framboises du jardin.

Voilà, voilà.

Inclassable

Mon journal de gratitude n°4

Une jolie semaine encore. Plus de soleil aurait été bien mais peu importe, on prend la météo comme elle vient. Un peu comme la vie. Je suis encore un peu sous l’effet bénéfique de mon jeudi de l’Ascension, j’aimerais pouvoir revivre ce joli moment même si je sais que c’est une chance de l’avoir vécu une fois déjà.

Cette semaine je suis reconnaissante pour :
– nos échanges sms.
– les jours de beau temps qu’on a eu. J’ai fait chauffer les pattes de la chienne. Elle m’en veut je crois! J’ai planté les tomates aussi.
– vous et vos gentils messages.

Inclassable

Lâcher prise

J’ai encore du mal à le laisser derrière alors que j’aimerais vraiment mettre un point final à cette histoire comme il l’a fait.

Ce week-end, ils étaient ensemble. Ca me fait mal. Je sais qu’on ne doit pas souhaiter de mal aux autres mais je ne leur souhaite pas de bien.

Je la vois parler d’amour et ça me rappelle les grands discours qu’il me tenait sur la fait que l’amour c’est rien (limite ça n’existe pas), le couple c’est rien, ça ne compte pas. Visiblement, il ne lui tient pas le même discours.

L’a-t-elle sermonné sur sa conso de clopes et l’a-t-il remise à sa place comme il l’a fait avec moi? Visiblement, je n’avais pas le droit d’être un brin taquine avec lui. Le peut elle?

Ca me fait encore mal de la voir étaler leur bonheur. Même plus parce que je rêve de ses bras (je rêve que je passe ma colère sur lui) mais parce que ces deux êtres qui n’n’ont cessé de me dire de ne pas trop croire en l’amour roucoulent ensemble. Ca me donne encore plus le sentiment d’avoir été un jeu pour eux.

Je voudrais lâcher prise, passer définitivement à autre chose, ne plus être touchée par tout ça.

EEV·Inclassable

Les états d’esprit du vendredi – Acte 5

Voilà les états d’esprit du vendredi par Zenopia et The Postman.
Pas de grand discours, on se lance dans l’essentiel, direct!

Vendredi 27 avril 2018 , 10h39

fatigue : un peu
humeur : plutôt bonne
estomac : petit dej, forcément
cond. phys. : vais aller allumer la xbox et tenter de tenir la planche au moins 1 min (que d’ambition!)
esprit : tourne la page
boulot : pas de nouvelles suite au dernier entretien. Des candidatures à envoyer.
culture : Toujours dans le tome 1 de La gardienne du miroir
penser à : ne pas merder une fois encore
avis perso 1: il y a des gens qui s’arrangent avec les principes qu’ils disent avoir. Si ça leur convient.
avis perso 2: Je hais la SNCF. Pourquoi ce week end, hein?
loulou : Il y a trois rayons de soleil donc voudrait se prélasser comme si il faisait 35° à l’ombre.
msg pers 1: Merci pour vos gentils messages, pour votre soutien.
msg pers 2: Un merci spécial à Choupette ❤
amitiés : des messages reçus pour demander des nouvelles, pour apporter du soutien. Merci encore pour vos messages, ici ou ailleurs, et des pensées de gratitude aux personnes qui ne passent pas par ici
love : il faut changer cette rubrique, vraiment.
sorties : ben du coup non (merci la SNCF grrrrr)
essentiel : s’aimer
courses : des timbres
envie de : d’aimer, d’être aimer, de bras dans lesquels me blottir, de partage, de rire, de changement, de vivre intensément. D’un soleil bien chaud pour porter les robes que j’ai acheté 🙂
Musique :

Photo :
Fin : 11h00