Parlons lecture

Ces livres qui m’ont aidé

Le blog est un support d’évolution merveilleux. Je ne pensais pas que partager ici les égarements de mon cerveau, mes doutes, mes peurs, mes peines, mes coups de gueule pourrait être reçu avec autant de bienveillance. J’ai bénéficié de vos conseils, de votre gentillesse et j’espère en bénéficier longtemps encore. Et j’espère pouvoir être un soutien à mon tour un jour.
J’ai aussi trouvé beaucoup de pistes de réflexions (partagées ici souvent) au cours de mes lectures. Parfois dans des livres pas du tout prévus à cet effet. Et je me dis que, peut-être, ils pourraient aider d’autres personnes.

Le plus ancien et celui qui restera un incontournable de mes lectures en développement personnel (et j’en ai bouffé à une époque) : Transformez votre vie de Louise Hay. Si il y a bien un achat que je ne regrette pas parmi mes livres qui ne sont pas des romans, c’est celui là.
Je l’ai lu il y a un petit moment maintenant, il n’est plus tout frais dans ma mémoire et l’envie de le rouvrir se fait sentir ces derniers temps. Je suis sure que j’aurais un autre niveau de lecture aujourd’hui.
Je me souviens qu’il m’avait aidé sur mes premières réflexions et pistes d’évolution. Un must have pour moi, vraiment !

Pour rester dans les livres de développement personnel, La revanche des discrets de Sophia Dembling m’a permis de mieux appréhender ce qu’est une personne introvertie. J’ai vraiment dépassé les étiquettes qu’on colle aux personnes discrètes, timides avec ce livre, vu que les faiblesses peuvent être des forces et que non, être introverti ce n’est pas être le rabat joie de service comme on nous le fait souvent sentir.Nous ne sommes pas des sauvages non plus. Une lecture très sympa.

Je vais citer un auteur dont j’ai englouti pas mal de livres. Mais bizarrement, ce n’est pas son gros succès qui m’aura le plus marqué et le plus fait réfléchir.
La sorcière de Portobello de Paulo Coelho. J’ai aimé suivre Athena, sa quête, son évolution. Je pourrais citer Brida également. Ce qui m’a plus dans ces romans, c’est suivre le destin de femmes libres, en quête d’elles-mêmes en dépit du regard des autres.
Je les ai lu il y a longtemps, je devrais m’y replonger à l’occasion.

Demain est un autre jour de Lori Nelson Spielman. Je me souviens l’avoir lu il y a deux ou trois ans aux alentours du 1er janvier. Je l’avais eu pour Noël et je n’ai pas pu résisté.
Brett et sa liste de souhaits écrite à 14 ans. Je me suis félicitée de ne pas en avoir fait une.
Ce roman m’a permis de me questionner sur mes souhaits, ce que je voulais dans la vie. De prendre conscience (même si je le savais déjà) que j’en étais très éloignée mais que peut-être, comme dans le roman, il était encore possible d’agir pour changer ça. Une chance que je ne disposais pas que d’un an pour le faire comme dans le roman car je suis encore loin d’avoir atteint mes objectifs.

Alors, ça va vous sembler bizarre (ou pas), mais je vais parler de la saga Felicity Atcock. Et si, j’ose ! Et j’assume en plus !
Stan a réveillé la part féminine en moi. Celle qui a envie d’un homme, envie de séduire, envie d’être à deux. Et je crois qu’on ne peut pas être complète sans cette part de nous. Pas qu’on ne peut pas être complète sans homme, au contraire. Mais sans notre féminité, il manque un peu de nous (et il n’y a pas qu’une féminité, chaque femme vit la sienne comme elle le souhaite). Mes fantasmes stanesques ont réamorcé ces envies là. C’était une première étape.
Et si le prince charmant est devenu un peu moins charmant dans mon imagination, c’est sûrement grâce à lui. Ou à cause de lui ? A débattre. Sérieux, Stan , c’est un Dominant, non ?
Bref, cette saga a participé à l’acceptation de la sexualité dans ma vie, de ma féminité. Ca peut paraître bizarre et pourtant, je le perçois comme ça.
Je vous préviens, je ne le partage toujours pas. L’entre deux est à moi. Allez voir du coté de Darcy, ou je ne sais pas qui.

Je ne peux vous épargner mon autre auteure favorite. Agnès Ledig avec Pars avec lui.
L’histoire de Juliette, femme battue, son désir d’enfant, sa rencontre avec Roméo, sa sœur Vanessa. Ce livre est mon préféré de l’auteure. Dès les dédicaces en début de roman, Agnès Ledig m’a touchée.
Je garde en mémoire la phrase : Le but n’est pas de servir, mais d’être, non ? Ce questionnement a remué des choses en moi. On cherche à se réaliser par des actions extérieures, par un statut (ici, celui de mère) alors que le but dans la vie est d’être tout simplement. C’est ainsi qu’on se réalise le mieux.

Je vais finir avec deux livres qui sont indissociables pour moi, car ils ont le même thème. Je les aime profondément tous les deux, mais vous le savez, un des deux aura toujours une place particulière pour moi.
Il s’agit bien sur de Flammes et de Tu verras les âmes se retrouvent toujours quelque part. Je ne vais pas refaire la promo de ces romans, j’en parle ici et ici. Vous savez qu’ils m’ont bouleversé et aidé. Je crois que Flammes a été l’ouragan dont j’avais besoin en septembre pour évoluer. Il a vraiment touché quelque chose en moi et je remercie encore D’Elfe d’avoir croisé mon chemin.

Voilà, c’était quelques livres qui ont provoqué des réflexions en moi, qui m’ont touché. La liste n’est pas exhaustive, des tas de romans m’ont permis de réfléchir sur la vie, ma vie, mais je vous présente ceux qui m’ont le plus marqué.

Publicités

7 réflexions au sujet de « Ces livres qui m’ont aidé »

  1. Tant de livres ont ce pouvoir de changer notre manière de voir certaines choses. Je te rejoins pour Louise Hay, je l’adore. Je le lis, le relis de temps en temps.
    J’aime bien Paulo Coelho aussi. Je garde un souvenir ému de 11 minutes. J’aime les textes de « like the flowing river » qui donnent à réfléchir.
    Sinon j’ai une affection particulière pour Soufi Mon Amou d’Elif Shafak et Eat Pray Love d’Elizabeth Gilbert. Deux livres que j’ai lu plusieurs fois également.
    Bonne journée Angie.

    J'aime

    1. J’ai lu 11 minutes mais ça fit un moment et j’ai oublié l’histoire. Je n’ai pas lu Like the flowing river, il m’en reste encore à acquérir de Coelho.
      Mange prie aime, j’ai beaucoup aimé également.
      Bonne journée à toi aussi 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Salut angie, j’ai adoré lire tes textes lors de ta remise en question. Je me suis énormément identifié à toi. Il y a beaucoup de fois ou je me suis dit « mais ouais, c’est tellement vrai ». Je pense que j’irai acheter le livre de louise hay, je ne le connaissais pas et c’est un best seller. Merci pour le conseil.

    Moi, le livre qui m’a beaucoup aide c’est « parents toxiques » de susan forward. c’est vrai que quand sa va pas on a tendance ce se jeter la faute, mais parfois le problème vient de l’environnement. L’éducation, ce qu’on a reçu de nos parents, n’est pas forcement bonne, il faut pouvoir la cerner pour pouvoir s’en défaire. Même si je pense que l’on se la trimballe à vie.

    Bonne journée.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s