Evolution

« Tu as changé et tu ne t’en rends pas compte »

Ca, c’est le constat fait par celui dont je tairais le nom lors de notre déjeuner avant que je ne parte . Déjà, j’ai apprécié qu’il ne me serve pas le même plat que lui, dans lequel il y avait de la viande. J’ai eu droit à du poisson. Rien que pour moi. (je note qu’en 2 mois, il a compris que moi et la viande, bof).
Et au cours de la discussion, cette phrase. « Tu as déjà changé et tu ne t’en rends pas compte ». Oui, peut-être. Non je ne me rend pas compte c’est certain. Encore moins revenue dans le train train quotidien, et ma mère qui se fait un plaisir de me dire avec le sourire que je vais lui servir de chauffeur pour ses rendez-vous médicaux (genre, ma fille, j’ai trouvé une laisse).

J’ai changé. Est ce que ça dérange autour de moi ? Est ce que ma mère serait choquée de savoir que j’ai fait tous ces kilomètres non pas pour voir une amie mais un ami. Et un ami un peu particulier.
Est ce que se mettre en arrêt alors que je tente de gagner en liberté, monopolisant de fait certains de mes instants, c’est pour me ramener plus de 15 ans en arrière quand j’étais déjà chauffeur (pour elle, ma grand mère, bref, j’étais dispo pour elles).
Comme ce samedi matin où j’ai eu un reproche dès le réveil parce que je me levais tard, lui interdisant donc l’accès à mon imprimante pour lui faire une photocopie urgente (y penser la veille, non?)

J’ai changé, peut-être, mais pas ma vie. Je me sens toujours engluée dans cette situation où je dois ménager l’autre, où je dois me cacher pour certaines choses, où je dois donner le change et être la même. Je me sens en manque d’espace, sous le feu du jugement sans arrêt. C’est épuisant et frustrant. Et vu qu’elle est en arrêt, je n’ai plus mes petites matinées de liberté, de tranquillité.
J’ai besoin des moments de solitude. J’ai besoin de compagnie aussi mais je reste profondément dépendante de ces instants où je vais être seule à la maison, sans bruit, sans avoir peur d’être dérangée même si je ne suis qu’en train de lire ou de jouer de la guitare.

J’ai changé donc. Je suis aussi plus forte que je ne le crois. Que je ne le dis. Je me suis un peu effrayée moi-même à faire ce trajet presque sur un coup de tête et par ce temps. Pour aller voir un quasi inconnu. Mais je l’ai fait alors qu’il y peu j’aurais eu du mal à faire un trajet inconnu de 30 km sans paniquer et sans pleurer.
J’ai largement dépassé les limites de ma zone de confort cette semaine je crois. Y revenir a été assez dur en fait. Hier j’ai nagé dans un brouillard à la fois grisant et frustrant. Grisant des instants partagés, frustrant du retour à la « normalité ».

Je voudrais trouvé un moyen de changer le quotidien. De le rendre aussi bon que ces deux jours de prises de risque. Pas que j’ai envie de prendre des risques tous les jours, il ne faut pas abuser. Je veux la liberté, vivre, ne plus me restreindre non stop. Ne plus être celle qui n’a rien d’autre à faire donc va être le chauffeur. Je veux une vie à moi, une vie que j’aime.

Publicités

7 réflexions au sujet de « « Tu as changé et tu ne t’en rends pas compte » »

  1. Ta conclusion est très forte, très belle.
    Bravo.

    Quelques mois que je te lis, et oui tu as changé c’est fou. Je te souhaite de continuer encore plus dans cette démarche, de t’épanouir encore plus.

    (Ah la viande…)

    Aimé par 1 personne

  2. « J’ai changé, peut-être, mais pas ma vie. » oui c’est vrai il y a une grande difference entre ce que l’on ressent et ce qu’il se passe autour de nous. J’ai aussi ce ressenti. Même si dans mon esprit, j’ai compris, guéri ou abdiqué de certaines choses, malheureusement la routine du quotidien reprend son cours mais de manière plus présente voir oppréssante. J’aimerai partir de manière saine tu vois, que ma mère soit contente pour moi, mais je sais qu’elle réagira de manière égoiste voir blessante « tu m’abandonne »…

    J'aime

  3. Tu as changé c’est une certitude Angie (ce sont souvent les autres qui s’en rendent compte plus que nous-mêmes!).
    Et ce n’est que le début. Le reste suivra. Même si aujourd’hui certaines choses te paraissent plus compliquées que d’autres.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s