Evolution

Ce que l’on apprend en triant ses vêtements

Par un grand miracle, la balance continue d’être mon amie. Je n’ai pas repris, je perd peut-être un peu moins vite (ma mère étant souvent à la maison, je suis un peu moins libre de mes repas et je suis en manque de salades et de simplicité. J’ose même moins faire mes petites séances de sport de peur qu’elle y mette son grain de sel) mais pour le moment, je tiens le cap.
Forcément, perte de poids implique qu’on commence à avoir quelques soucis avec ses fringues. Des soucis qui sont plutôt sympa puisque pour une fois, ce n’est pas qu’elles sont trop petites mais l’inverse. Et plus ça va, plus on a juste envie de faire un gros tri dans tout ça parce que ressembler à un sac, ça va cinq minutes mais pas plus.

On fait régulièrement des petits ajustement dans notre garde robe. Mais si, vous savez, ce truc que vous avez acheté, un coup de cœur. Puis finalement, ben, plus si coup de cœur que ça. On le met de coté, on le met dans un sac, un carton en se disant qu’on va s’en débarrasser. Et bien aujourd’hui, j’ai fait un gros tri. J’ai repris tout ces sacs, les fringues que j’avais mis de coté, ouvert mon armoire, avec trois options possibles au final : le carton des choses que je garde au cas où les kilos se repointent, les trucs que je vais donner à une asso et ce qui est bon pour la poubelle.
J’ai commencé par le gros sac tout plein à craqué, Je n’ai rien récupéré, j’ai juste plié les choses correctement. Puis un petit sac contenant des pantalons que j’avais gardé. Et là bonheur, le joli pantalon que j’ai depuis des années, que je n’ai presque jamais porté me va de nouveau (mieux que lors de l’achat peut-être même) et c’est parfait puisque c’est un pantalon comme ça que j’aurais voulu trouvé durant les soldes. Ben là, ça coûte moins cher. Un jean qui me va de nouveau également.
Je me suis attaquée à l’armoire. Toute une pile de vieux trucs que je gardais on ne sait pourquoi, quelques pulls trop grand que je vais garder, j’avais déjà pas mal trié les pantalons.

Ce que je retiens de cette journée de tri ? Déjà, je ne pensais pas avoir maigri autant. Je ne me rend carrément pas compte. Je vois les kilos en moins sur la balance mais j’ai pourtant l’impression de les avoir encore sur moi. C’est pourtant un indicateur qui ne trompe pas quand on peut enlever un pantalon sans défaire le bouton. Quand on rentre tranquille dans des jeans qui ne nous allaient plus, quand lorsqu’on fait les magasins on peut oublier notre ancienne taille et essayer directement celle du dessous.
J’ai encore des kilos à perdre si je veux. Autant ou presque. Je suis loin d’avoir une silhouette parfaite. Pour autant, il faut que je reconnaisse que j’ai déjà pas mal perdu. Et que je me reprenne pas ces kilos en moins sans lesquels je me sens mieux.

L’autre enseignement ? Je me remet à faire les magasins, à avoir envie d’acheter des fringues depuis pas si longtemps finalement. Et je constate que beaucoup de choses que j’ai ne me correspondent plus forcément. Il y a les basique, ce qui passe partout, ce qui est intemporel, hors mode, hors saison, bref, des choses toutes simples. Des choses simples qui peuvent manquer de féminité. Ce dont j’ai envie maintenant.
Comme cette habitude d’avoir des sous vêtements en coton. C’est sympa, confortable. Habitude héritée de ma mère (qui m’en a fait la remarque en voyant un de mes derniers achats d’ailleurs. « Je m’en suis commandée un aussi mais à 6€ et en coton »).
Et si je m’autorisais juste à porter de jolies choses ? Alors je ne vais pas me mettre à me fournir uniquement chez Passionata, je n’en ai pas les moyens, mais il y a peut-être un juste milieu entre les deux extrêmes ?
Durant les soldes, j’ai pas mal regarder les robes. Parce que lorsque j’étais enfant, j’adorais porter des robes, des jupes. Mais encore une fois, ce n’est pas ce qu’on fait de plus confortable pour tous les jours, en vacances chez les grand parents, même à l’école. Peu à peu, je ne me suis donc tourner que vers le pratique et le confortable. Sauf que j’aime toujours porter une robe (j’aime moins les jupes maintenant, les robes c’est cool). Et ces derniers temps quand je sors, ben, je mets une robe. Je n’en ai pas cinquante de toute façon donc je porte toujours la même. Mais je constate que j’aime ça.

Il faut que peu à peu je féminise un peu ma garde robe, à l’image de mon tiroir de sous vêtements, qui a une petite pile qui grandit de choses un peu plus jolies, plus étudiées, de la transparence, … Les collants qui prennent place à coté des chaussettes et qui n’attendent que de jolies robes pour être portés. Les pyjama en pilou que j’ai rangé aujourd’hui et qui laisse place à des choses moins couvrantes, pas forcément ultra féminines non plus mais quand même. Il y a des choses que je m’interdis encore, parce que je n’habite pas seule, que je ne veux pas qu’elle voit et que je ne pourrais pas cacher. Mais je ne m’interdis plus tout. Ce que j’ai compris en rangeant mes fringues aujourd’hui, c’est que mon armoire devait me ressembler et pas ressembler à celle de ma mère.

Publicités

7 réflexions au sujet de « Ce que l’on apprend en triant ses vêtements »

  1. si tu savais comme je suis contente pour toi de lire cet article 🙂 cela fait vraiment du bien ce tri et tu vas voir il va aller au dela des vêtements. Si tu savais comme je comprend pour ta mère la mienne rale parce que j’ai changer de salle de sport pour ne plus la voir
    en tout cas c’est un énorme pas pour toi, mais continue tes séances de sport quand meme tu vas gagner en confiance en toi et pour la lingerie h&m fait de très jolis ensembles pour petits budgets

    Aimé par 1 personne

    1. La majorité est à 37 ans désormais? Donc en effet, depuis quelques semaines, je le suis.
      Vivre ma vie. Oui, donc j’ai quand même du expliquer pourquoi j’allais en ville mercredi. On sait pas, au cas où acheter une place pour un spectacle soit hors la loi. Puis en plus à Limoges hein, terrible. C’est loin, tout ça.
      Une chance que j’arrive à faire certaines choses sans avoir à lui dire. Je ne suis pas sur que l’image de petite fille y survivrait.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s