Evolution

Reconstruire après la tempête

Dire que tout va bien serait un mensonge. Cependant, il y a du mieux. Pas tous les jours, pas toutes les heures, parfois même d’une minute à l’autre c’est très changeant, mais les choses s’apaisent. Il en reste que ma vie est un bordel pas possible, que mes journées sont désorganisées, encore plus qu’avant j’entends. Je ne tiens plus le rythme, j’ai milles choses à faire mais n’en fais pas la moitié (oui, oui, même au chômage, on peut être débordé, ça étonne les gens en général). Il faut que je me réorganise, que je me réadapte ou quelque chose dans ce genre.

Le principal point noir reste que j’ai du mal à sortir du lit chaque matin. Même quand je me fais la liste des choses à faire, je n’y arrive pas, c’est impossible. Et pourtant, et pourtant. C’est un temps dont j’aurais bien besoin, je sais déjà ce que je ferais si j’arrivais à bouger mes fesses. Mais non, c’est plus fort que moi, je traîne. Et je perd un temps précieux à rêvasser. C’est beau de rêvasser mais ça ne fait pas avancer les choses. Alors que j’ai un gros projet à réaliser et que j’ai besoin de ce temps. Ce qui me freine encore plus que la paresse : la peur de ne pas y arriver. Du coup, ne pas se lancer, c’est rester dans l’incertitude : capable ou pas capable de le faire ?

Il faut que je reconstruire mais pas comme avant. Sur de nombreux plans de ma vie, de ma façon d’être, d’aborder les choses. J’expérimente en ce moment, j’apprends à garder de la distance, à voir les choses autrement. Ce n’est pas ce que j’attendais de la vie, ce n’est pas ce que j’avais espéré mais ce que j’avais espéré n’est pas pour moi alors je vis l’expérience qui m’est proposée en tentant d’en tirer avantage, le temps que ça durera. De me découvrir autrement, de me ré-apprivoiser, de grandir. De dépasser mes limites.

Il faut que je mette de l’ordre dans ma tête, que je définisse comment avancer, ce que je veux, ce que je peux avoir, comment l’obtenir. C’est une histoire de confiance tout ça, on y revient éternellement. En soi, aux autres, la vie, tout ça. En soi surtout. Je tente d’en avoir un peu plus mais ce n’est pas naturel pour moi. Je doute de moi depuis toujours, de mes capacités, de mes compétences, j’ai du mal d’un coup à me dire que je suis capable, que je ne me trompe pas, que je fais les bons choix, que la confiance en soi n’est pas une quête vaine, comme de nombreuses autres.

J’ai un peu plus de mal à écrire en ce moment. Deux options :
-je me reconstruis, je suis entre deux phases de ma vie et j’ai besoin d’y voir plus clair pour retrouver l’inspiration. J’écris depuis des mois sur ce qui me fait mal depuis toujours ou plus récemment, et je tente de dépasser ces douleurs là donc elles « m’inspirent » moins, sont moins présentes. D’autres choses viendront, mais je suis en phase d’accalmie.
-cet autre projet occupe ma tête. Surtout qu’on me pousse un peu (mais gentiment) aux fesses pour que je me lance.
Mais écrire reste essentiel, il faut peut-être simplement que je retrouve un rythme moins soutenu pour le blog. Que ce n’est plus ce dont j’ai besoin parce qu’il me faut du temps pour autre chose.

2017 aura été dans sa grande majorité une année de douleur, de chamboulement, volontaires ou non. J’ai repoussé certaines limites, d’autres vont l’être à court ou moyen terme je pense. J’ai juste besoin de repenser les bases de ma vie pour qu’elles soient en accord avec celle que je veux être. Je ne veux pas revenir sur les bases qui étaient les miennes avant. Même si sans changer d’environnement ça ne va pas être simple, je veux du neuf.

Publicités

11 réflexions au sujet de « Reconstruire après la tempête »

  1. Salut angie, j’ai aussi cette envie là, « construire » mon futur. Décider, prendre en main, faire bouger les choses. Je me sens un peu empotée, piégée par mon passé qui m’a conduit là. Je ne sais comment faire ni par quoi commencer. Parfois, je me dis qu’il faudrait tout laisser tomber, notamment ce travail dans lequel je n’arrive pas à m’épanouir, tout plaquer et ce barrer ailleurs,loin. Mais je me rend compte que je n’arrive pas à quitter mes proches.

    Aimé par 1 personne

  2. Je n’aurai pas le toupet de te conseiller d’établir la sempiternelle liste de bonnes résolutions, à laquelle personne ne se tient jamais au final… 🙂

    Mais en tout cas je souhaite que tes projets aboutissent en 2018, et vite ! Et surtout que tu continues sur ta lancée, car tu en as fait des choses mine de rien, pour aller de l’avant !

    Aimé par 1 personne

  3. Comment est-ce possible ? on ne se connaît pas et pourtant tu as du visiter l’intérieur de ma tête je ne vois pas d’autres explications, je vis exactement la même chose … c’est fou cela, je te souhaite de réussir tes projets et de trouver le bonheur sincèrement

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s