Qui est-on vraiment?

Je parlais déjà un peu de la manière dont on se voit et la difficulté de se définir. Je m’interroge ce soir sur la manière dont nos proches nous perçoivent et comment -et combien- cette image qu’ils ont de nous influe sur la personne que l’on devient. Nous permettent-ils d’être pleinement nous ou l’envie, l’idée, qu’ils ont de nous fausse leur comportement et le notre par la même occasion?
 
Vous devez trouver que je me prend sérieusement la tête avec ses histoires d’être soi. Que c’est un peu compliqué d’être quelqu’un d’autre. Et pourtant, le cheminement que je tente de suivre ces derniers mois, ces dernières années même, me montre que j’ai plus souvent agit de la manière dont attendait que j’agisse plutôt que comme je voulais agir moi. Que beaucoup des limites que je m’étais imposée n’étaient finalement que la projection des limites que les autres voulaient que je m’impose.

Enfermée dans un rôle de petite fille « sage », qui a peur de tout, qui ne sort pas, qui ne fait pas ci et qui ne fait pas ça. Tout n’est pas forcément faux. Tout n’est pas forcément vrai. Et toutes les limites ne sont pas tombées car c’est déjà un gros travail de les identifier. Il faut ensuite travailler pour les dépasser.

C’est un peu comme lorsqu’on cherche un emploi et que l’entourage s’en mêle. Il nous voit bien faire ça (alors que nous, pas vraiment) et ne nous voit pas faire ci (alors que nous ça nous tente bien). Parfois, il projette ses propres désirs, frustrations, sur nous. Comme tous ces gens qui sont tellement mal dans leur taf que leur seule envie c’est que vous soyez mal aussi. Ou votre mère/père/oncle/… qui veut absolument vous caser dans tel domaine parce que lui elle/lui aurait aimé.

Comment faire accepter la personne que l’on est ? Comment même redevenir la personne que l’on est, la retrouver, quand on se laisser écraser par les images, les envies de l’entourage depuis des années ? Pouvoir faire les choses, sans avoir à se justifier, sans que l’autre reporte ses peurs, ses frustrations, sur nous ?

Qui est-on finalement ? La personne que ‘on sent être au fond de nous ou la personne que els autres voient ? Celle que l’on projette finalement à la société.

edit : et je vois ça aujourd’hui

Publicités
Poster un commentaire

13 Commentaires

  1. brayer

     /  22/07/2017

    J’aurais pas mieux écrit!!
    Je m’interroge aussi et je me rends compte que j’ai surtout suivi l’avis de mes proches que mes propres ambitions depuis le BEP…
    Maintenant je veux être moi!! ça va être dur, il y aura des conflits, mais si je peux être heureux…
    De tout façon, on ne pourra jamais faire à tout le monde!!! et on est sûrement malheureux à cause de ça…

    Réponse
    • A force d’être conditionné dès l’enfance sur un certain modèle, on est finalement peu éduqué à suivre son instinct et à s’écouter. On se perd. Et c’est dur de se retrouver.

      Réponse
  2. Aerin

     /  23/07/2017

    Ton entourage fait pression pour que tu t’engages dans telle ou telle voix ? ou bien ce fut le cas précédemment lors du choix de ton cursus scolaire ?
    Dans mon cas mais proches n’y sont pour rien, c’est en raison de cette fichue santé qui s’est dégradée que je me suis orientée par défaut vers le tertiaire. Autrement je me serais dirigée vers le secteur animalier, ou quelque chose de plus proche de la nature/espaces verts ou bien dans le médical.

    Réponse
    • De façon plus subtile, on m’a découragé sur des domaines qui m’intéressaient, il y a des choses que je n’ai pas pu faire qui aurait pu « bâtir » mon avenir, on m’a conseillé telle ou telle études. Celes que les conseilleurs auraient voulu faire eux.

      Mais je voyais plus largement que sur le plan strictement scolaire/professionnel en écrivant l’article.

      Réponse
  3. Aerin

     /  23/07/2017

    En lisant ton article, j’avais perçu que tu évoquais un cadre plus large que la scolarité ou le monde professionnel, je ne sais pas si tu sais « qui tu veux être » ou la voix que tu veux suivre, tu sembles être à la recherche de toi-même.

    Réponse
  4. alex

     /  24/07/2017

    Bonjour,
    C’est vrai que l’entourage joue un rôle prépondérant dans la vie, le hasard des rencontres aussi, l’endroit ou l’on vit, notre enfance, pour moi je trouve que l’on est une somme de tout cela. Il y a beaucoup de mimétisme avec les parents et même si en théorie on reste maître de son destin, dans ma vie, il m’a souvent paru une certaine fatalité dans les événements.

    Je travail dans la partie bureau d’une maison familiale de mon patron, du coup je vis un peu leur quotidien avec eux. Et c’est vrai que depuis que je vois comment fonctionne une vrai famille avec des parents aimants, je me dis que si j’avais pu avoir ne serait-ce que 10% de leurs empathie, dialogue, compréhension, écoute vis de leurs enfants,je me dis que j’aurais évité beaucoup de catastrophe dans ma vie. Surtout à des moments cruciaux dans la vie comme le bac les études etc, c’est vraiment important d’avoir un entourage sain pour nous guider dans les moments ou l’on est quand même pas mal vulnérable.

    Réponse
  5. Sweet-Things

     /  24/07/2017

    Coucou La Belle, très joli article ….
    Ton interrogation est plus que légitime.
    Elle comporte une large part de vérité.
    Le poids social, le regard des autres, autant d’éléments qui nous contraignent, nous briment, nous limitent…
    Même ici, en tant que blogueur anonyme, sommes nous vraiment toujours nous même?
    Abordons nous tous les sujets que nous voudrions aborder, tel que nous le ferions vraiment?

    Réponse
    • Même en étant anonyme, il y a forcément des sujets que l’on aborde pas. Pour ma part, je ne suis pas sure que ce sont des sujets que j’aborderais ailleurs non plus. Des sujets qui touchent à l’intime et j’ai toujours été plutôt pudique je pense. Il y a surement d’autres sujets que je n’aborde pas et qui ne me viennent pas à l’esprit.

      Mais souvent, au niveau du blog, c’est plus une question d’honnêteté qui me travaille. Je sais que je ne serais pas pareil dans la vraie vie. Alors, je suis moi-même sur le blog (et je pense que oui, parce qu’ici je me confie, je parle, je me laisse un peu aller quand même) ou dans la vraie vie (et donc je suis cette fille qui se met en sourdine souvent, qui ne parle pas, sort son téléphone et lance l’appli iBook pour éviter les conversations, …)?
      Je suis surement un peu des deux. Mais quand même, je me questionne.

      Réponse
  6. Sweet-Things

     /  24/07/2017

    Je comprends très bien.
    Dans les soirées je fais le service comme ça je n’ai à parler à personne (sauf « allez, vous prendrez bien le dernier 😉 » )
    Je me pose la question d’un full coming out sur le blog …….

    Réponse
    • Ce serait courageux de le faire. Pourquoi tu te pose la question? Qu’est ce qui te pousserait à le faire?

      Réponse
      • Sweet-Things

         /  25/07/2017

        Être soi même quelque part 😉
        Être apprécié pour ce que l’on est et pas pour l’image que l’on projette

        Réponse
        • Ca changera quoi concrètement? L’image que les gens ont de toi? Ou la manière dont toi tu écriras sur ton blog? Elles sont un peu bancales mes questions lol
          Si demain, je connais ton prénom (que tu as peut être déjà donné et je suis passée à coté), j’ai une photo de toi, finalement, ce serait très con que ça change la façon dont je perçois tes écrits.
          par contre si toi, le fait de faire ton « coming out » comme tu l’as dit fait que tu modifie ta façon d’être sur ton blog, ça devient dérangeant, non? Même si j’imagine que ce n’est pas dans tes projets, que tu veux rester le même.

          Bref, mon cerveau est fatiguée je crois lol

          Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :