Encore un petit pas de fait, bis

Bonjour à tous, ou bonsoir, selon l’heure à laquelle vous lirez ces lignes. J’ai repris volontairement le titre d’un billet précédent parce qu’on reste sur la même thématique. Oser sortir de sa zone de confort pour se faire plaisir ! J’ai réitéré hier soir et j’en suis très contente !

Au mois de mai, c’est Gauvain Sers que je suis allée voir en concert et c’était trop bien, il doit faire un showcase dans quelques semaines et je pense y aller. Hier soir, j’ai non seulement bousculé mes habitudes en sortant mais j’ai aussi découvert un autre style de musique. Enfin découvert, on va dire que ce n’est pas ce que j’écoute spontanément.

Je suis allée à un concert de musique classique. Ca a fait gentiment sourire mon entourage, les ignorants, ils ne savent pas ce qu’ils ont manqué ! J’ai sauté sur cette occasion pour me pousser à aller dans une autre salle de spectacle, une autre ville, un coin que je commence à connaître maintenant mais pas cette salle de spectacle (j’y suis allée une fois il y a plusieurs années et pas seule. Je ne conduisais pas).

La soirée s’est très bien passée. Le trajet pas de soucis ni à allée, ni au retour. Je me suis garée facilement. J’avais prévu de me garer sur le parking du supermarché qui est pas loin et en fait j’ai poussé la découverte jusqu’à trouver le parking de la salle de spectacle. Le tout sans aucun stress, ou presque. Il n’y avait pas trop de monde et je ne faisais pas trop tache avec mon jean, je n’étais pas la seule à être plutôt relax, même si d’autres se sont donnés la peine de s’habiller hyper classe.

J’étais contente de voir qu’à l’entrée de la salle, on nous distribuait un programme. Parce que bon, je suis pas très connaisseuse en musique classique, pas du tout même. Ca me permet de garder une trace de cette sortie et de savoir ce que j’ai écouté et apprécié. J’ai adoré Tchaikovski ! Je n’ai pas vu passer cette partie.

Encore une fois, j’ai remarqué à regret que je semblais être la seule à être … seule. Les gens étaient là en famille, entre amis, en couple surement. Moi, comme une naufragée, j’étais seule. J’avoue que c’est quelque chose que j’aimerais qui change mais je n’ai jamais vraiment su me faire des amis et des amis qui auraient des centres d’intérêt assez similaires aux mieux encore moins (comprendre qu’ils ne voudront pas me trainer en boite tous les week-end quoi).
En attendant et à défaut de voir cela changer, je tente d’oser seule.

Voilà donc encore un petit pas grand chose pour beaucoup mais un pas de plus pour moi.

Publicités

8 réflexions sur “Encore un petit pas de fait, bis

  1. Mon âme salue le courage de la tienne 🙂 Sortir de ma zone de confort m’est devenu difficile depuis que j’ai décidé de respecter mes propres limites ; et surtout d’y aller à tatons car je ne sais plus moi-même où elles sont parfois !! Ce que je voulais dire c’est que pour te faire plaisir et t’accompagner (si on se côtoyais j’entends hihi), j’aurais accepter de sortir de ma zone de confort pour toi ❤ #EuhJeMeComprendsLol

    Aimé par 1 personne

    1. Les limites de ma zone de confort devenaient trop restreintes, je m’y sens à l’étroit. Je veux y inclure des choses qui me font plaisir et que je ne faisais pas jusque là par peur. Je redéfinis mon territoire ^^ J’espère faire de belles conquêtes!
      Ca aurait été sympa d’y aller à deux ^^ Mais c’est aussi une victoire de réussir à la faire seule.

      Aimé par 1 personne

  2. Sweet-Things

    Deux réflexions…
    Le classique est malgré tout l’ancêtre de la musique moderne, la première forme d’art musicale, la seule forme qui a conquit les âmes pendant des siècles… Prétendre maintenant qu’elle n’a plus d’intérêt serait un petit peu condescendant. Oui, beaucoup le sont 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Et c’était tellement beau. Ca ne fait pas pareil de l’écouter, j’ai cherché le passage que j’ai le plus aimé et j’aime l’écouter. Mais le voir jouer, c’était tellement sublime. Les émotions des musiciens qui se voyaient sur leurs visages, dans leurs gestes. Les archers sur les cordes dansaient un ballet magique.
      Bref, j’ai simplement adoré et j’ai vibré autant que pour le concert de Gauvain Sers.

      Aimé par 1 personne

  3. Sweet-Things

    La seconde, les gens sortent en couple, comme si ils refusaient d’admettre que les deux individus peuvent avoir des intérêts différents !
    Cela dit je veux bien venir avec toi à ton prochain concert si cela te permet de te sentir plus mouton 😉

    Aimé par 1 personne

    1. On peut faire des choses à deux en gardant son individualité aussi ^^ Et avoir des gouts commun. D’ailleurs y’avait pas que des couples, y’avait aussi des amis. Je pensais pas forcément à y aller en couple, mais avec un/des potes. Ca peut être sympa. Mais comme je l’écrivais à Audrey, c’est aussi une victoire d’avoir le courage d’y aller seule finalement.

      Aimé par 1 personne

      1. Sweet-Things

        Oui, c’est une victoire
        Cela fait partie de mes nouvelles résolutions…. Ne pas hésiter à faire seule ce qui le olait

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s