Le jour où je me suis aimé pour de vrai de Serge Marquis

On va parler lecture aujourd’hui et je vous le dis tout de suite, je ne sais pas trop comment chroniquer ce livre, j’expliquerais surement pourquoi plus tard. Je tiens tout d’abord à remercier Babelio pour m’avoir sélectionné lors de l’opération Masse Critique et les Editions de La Martinière pour m’avoir fait parvenir ce livre.

Ce roman est un livre de développement personnel, un peu dans la lignée de ce que peut faire Laurent Gounelle par exemple. Il est là pour vous amener à vous questionner, à remuer des choses dans la caboche. Et pour le coup, je dois dire qu’il y arrive. Et surtout, il parle au cœur.
On va suivre les aventures de Charlot, de Maryse, de Marie Lou, Hamid et de quelques autres. Dans ce roman, ce sont les enfants qui sont les maitres, comme dans la vraie vie en fait, sauf qu’on n’y fait pas attention.

Maryse est la maman de Charlot. Neuropédiatre réputée, c’est une belle femme, bref, elle a tout pour être heureuse. Il y a Charles, dit Charlot, qui a hérité du physique de son père parti avant la naissance même du petit. Maryse est sur d’elle, sure de tout savoir, sur de son physique, sur d’avoir réussi et de réussir encore plus. C’est Charlot qui va remettre sa vie en question quand il va lui poser des questions auxquelles finalement elle ne saura pas répondre. Charlot qui va vivre des épreuves assez dures avant même d’avoir 16 ans.

Charlot a une maladie qui le rend aveugle. Ce qui lui vaudra d’être la cible de moqueries et de violences à l’école. Il a deux amis. Hamid qui est venu en France avec sa mère suite à la mort de son père, en martyre. Hamid se fait également harceler parce que son père était un terroriste et qu’il a des vêtements trop grands. Marie Lou est muette, elle s’exprime uniquement en langue des signes. Elle devrait pouvoir parler mais ne le fait pas. Ces trois enfants vont vivre une amitié particulière et faire preuve d’une sagesse immense face à leur doutes, leurs questions et leurs manières de voir le monde.

C’est assez compliqué d’expliquer plus sans révéler ce qui se passe dans le roman. Donc, je ne dirais rien, ce serait dommage. Sachez simplement que ces trois enfants sont sources de questionnements et de remise en question pour les adultes qui les entourent. Et pour le lecteur aussi du coup.
J’ai vraiment du mal à parler de ce roman tout simplement parce qu’il se lit et il se vit. Il faut ressentir les choses en les lisant, se laisser toucher par la beauté de certains passages, y réfléchir, les intégrer.

J’ai beaucoup pleuré durant ma lecture. Parce que ce qui est évoqué est juste, profond. Mais parfois aussi de tristesse car il y a des passages vraiment terribles, des évènements tragiques mais qui poussent aussi à la réflexion.

On vit le récit sous les yeux de Maryse principalement et je trouve ça bien pensé. On aurait pu vivre tout ça du point de vue de Charlot mais ce petit bonhomme est déjà bien sage malgré tout ces questionnements. Du coup, vivre le récit sous le regard de Maryse et de voir ses certitudes tomber, de la voir se questionner comme on se questionne, permet une certaine identification.

Personnellement, j’ai été touché par le personnage de Marie Lou. Son calme dans l’acceptation de ce qui lui arrive, c’est magnifique. C’est elle qui nous apprend finalement à profiter du moment présent. Je ne vais pas pouvoir m’empêche de penser « reviens ici » maintenant, ça va être associé à l’idée d’être présent dans l’instant. C’est lié à l’égo, ces films qu’il fait dans notre tête, le petit hamster qui s’agite.

Vraiment un beau roman, pas facile à chroniquer. Je pense vraiment qu’il faut le lire et le ressentir. Il m’a bouleversé, je n’aurais pas eu besoin de mon paquet de Kleenex sinon.

Publicités
Poster un commentaire

1 commentaire

  1. Ca donne envie de le lire ! Merci

    Aimé par 1 personne

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :