Etats d'âme

Avoir honte de soi?

Avez-vous parfois honte de vous ? De ce que vous faites, de ce que vous aimez, de ce que vous ne faites pas aussi ? Je crois que ça va de pair avec le manque de confiance en soi. Souvent j’ai honte de moi, je me trouve ridicule. Même si ça va mieux, je ne suis pas totalement guérie. J’ai eu envie de parler de ça de façon très con.

Depuis toujours j’ai honte de ce que je suis, de ce que j’aime, bref, je vais pas reprendre ce que je dis plus haut. Parce qu’on s’est moqué de moi souvent, parce qu’on ne m’a jamais vraiment fait de compliment et que sur le terreau d’un manque de confiance déjà bien fertile, ça n’a fait pousser cette mauvaise graine que plus fort. J’étais déjà très solitaire aussi et je gardais déjà beaucoup pour moi. Ca n’a encré que bien plus ces trait dans mon caractère.

J’ai dépassé certaines choses. J’assume désormais par exemple totalement d’avoir été une très grande fan de Mariah Carey durant mon adolescence (oui, mes amis de l’époque m’ont fait comprendre que c’était pas très cool d’être fan de Mariah). J’assume d’aimer lire et je m’en fiche si je suis la nana qui a toujours un livre à la main (ce qui est faux, là, j’ai un clavier, c’est pas pareil. Et je ne lis pas, j’écris. Nah!)
Il y a d’autres choses que je n’assume pas bien sur. Mon physique, qui n’est pas joli. Ma vie qui est vide et sans intérêt. Avoir plus de 30 ans et de n’avoir jamais rien fait de ma vie, c’est pesant.

Mais je me rend compte qu’il y a des choses dont j’ai honte alors que je ne devrais pas. Je ne fais rien d’illégal en dormant en t-shirt/shorty. Alors pourquoi passer un pantalon pour aller satisfaire une envie pressante ? Si ma mère tombe sur moi dans cette tenue, ça fait quoi ? J’aime pas qu’on me regarde faire du « sport » sur ma console, je suis pas très gracieuse, pas très sportive mais bon, je fais ce que je peux. J’en refais depuis peu, il faut du temps avant de reprendre un peu d’endurance et tout. C’est pas dramatique, c’est même plutôt positif que je tente à nouveau de faire un peu d’exercice, même si c’est pas la première fois et que généralement j’abandonne.

J’ai simplement peur d’avoir droit à une réflexion. Pas forcément méchante mais qui moi va me marquer. Je suis comme ça. Ma vie est conditionnée par des petites réflexions qui paraissent rien à ceux qui les disent mais qui m’impacte beaucoup. Peut-être que si on avait pointé des choses positives autant que de pointer du négatif, ça n’aurait pas le même effet. J’aurais peut-être moins l’impression de faire tout mal et du coup de devoir me cacher pour faire les choses.

C’est un long travail de se défaire du jugement des autres et de faire passer son propre avis en premier. Juste faire ce que l’on aime, ce que l’on veut sans se soucier de ce qu’untel ou untel en dira.

Publicités

21 réflexions au sujet de « Avoir honte de soi? »

  1. J’ai peur de m’inscrire à la salle parce que j’ai peur de mal faire. Pourtant ça fait un petit moment que je pratique la muscu, mais chez moi. Personne ne me regarde.
    J’ai peur du regard des autres, à un point… mais je vais guérir. Faut bien… Je vivrai jamais sinon.

    Après j’ai pas honte de mes passions, j’en suis même plutôt fière.

  2. On s’impose soit même nos propres peurs et on intériorise depuis notre plus jeune age le regard que l’autre porte sur nous. détachons nous de toute cette pollution au bonheur ! A quoi bon s’arreter à ces paralysants alors que le bonheur nous tend les bras.
    Joli texte, sincere eet touchant, courage, la peur peut s’atténuer et meme disparaitre suffit juste de savoir prendre ce que l’on croit etre des risques et avancer la tete haute ! Lacher prise, en voila un de conseil facile a dire mais moins a appliquer 😉

    1. Merci ^^ Oui, lâcher prise, ce n’est pas si simple à faire mais c’est essentiel!

      J’ai fait beaucoup de progrès déjà. Il en reste de nombreux à faire.

      1. Tant mieux ! C’est important d’avoir conscience du chemin parcouru 🙂
        Très bel optimisme,
        Grand courage a toi

      2. Merci ^^ Je crois que tenir le blog m’aide à faire ces petits pas. Et à en garder trace, à ne pas les oublier.

        Apprendre la guitare, aller à un concert, pour ceux qui me viennent à l’esprit comme ça maintenant, je n’aurais jamais cru en être capable il y a quelques mois. Je dois continuer sur ces points là (normalement je vais à un autre concert dans 15j. Pas le même style, je me paie même le luxe de tester la musique classique).
        Je tente de bosser sur l’image que j’ai de moi maintenant. Etre bien dans sa tête c’est important mais être bien dans son corps ça peut-être pas mal aussi. Les deux combiné, ça doit être le paradis!

      3. Tenir le blog est un excellent exercice, en effet tu y trouveras dans le futur toute la mémoire de ton chemin. C’est excellent aussi pour extérioriser tout ca avec des mots, de te distancer de tout ca. Bravo pour ce courage que tu déploies et pour ces petits pas qui sont si important 🙂
        Musique classique … Quel délice ! régale toi bien ! Rien de mieux que la musique classique pour t’envoûter et t’emmener dans un monde parallèle où tous ces obstacles n’existent pas !
        Le corps et la tête 😉 Bel objectif, pas du tout insurmontable, tout est question de volonté et de détermination ! Tu y arriveras, sois en sur ! Ouvre toi au monde, aux autres, challenge toi et écoute toi sans barrière,
        Je t’envoie sincèrement tout le courage du monde, tu en auras besoin, ne lache pas l’affaire et « hauts les coeurs » ,)

  3. je me reconnais tellement dans ton article. Je vais avoir 30 ans et l’impression de n’avoir rien fait de ma vie me fait honte. J’ai honte d’être tjs vierge, j’ai honte de reproduire sans cesse les mêmes erreurs avec les mecs. Tout ça comme tu le dis si bien, est effectivement lié à un gros manque de confiance en moi. Je ne me trouve pas assez jolie, pas assez ceci pas assez cela, et tout cela me pèse au quotidien et m’empêchent de vivre pleinement et d’être heureuse. J’ai honte de mon manque d’interactions sociales et du fait de n’avoir aucun ami. Moi aussi j’ai peur du regard des autres mais en même temps je crois que j’en ai besoin.

    1. On a tous « besoin » du regard des autres je pense, de façon plus ou moins importante, ça n’est pas un soucis tant que ça ne paralyse pas dans la vie. Il faut juste apprendre que la seule opinion qui compte finalement, c’est la sienne. Mais ce n’est pas simple. Petit à petit, ne pas courir avant de savoir marcher.

  4. Article qui résume bien mon état d’esprit au quotidien!! Merci!!
    Pour le sport, par contre, tu devrais te voir comme une fille courageuse (raison de plus de continuer, d’ailleurs)!! quand on parle d’un monde ou les obéses sont en progression, que l’on voit des 4×4 au milieu des grandes villes (souvent pour faire moins de 3km!!), que l’on voit de plus en plus de maladies du à la sédentarité…alors, les sportifs passent pour des héros!!!
    Ne souris pas! c’est vrai! combien de fois, des proches et des inconnus dans la rue me disent » woaw, tu fais beaucoup de vélo, t’es courageux, je pourrais pas… » ou l’inconnu du coin qui te dit « on te croise souvent en vélo, tu en fais beaucoup (« ouais un peu…là, je viens de faire 30 bornes! ») woaw! t’es courageux!! »
    En fait, quand je monte sur mon vélo où que je fais beaucoup de marche, je me sens…un exemple: « z’avez vu, si le gros con que je suis peut y arriver, tout le monde peut, na! »^^
    Même superman est un petit joueur à côté de moi^^
    Ca renforce la confiance en soi!!!

    1. Je suis petite joueuse à coté de toi aussi, y’a pas que Superman lol Mais bon, quand on part de rien, faut bien commencer par petit pour devenir grand. J’espère réussir à enfin encrer cette habitude de faire de l’exercice dans ma routine. Au delà de l’aspect qui me motive aujourd’hui (à savoir tenter d’affiner ma silhouette), je pense que le sport aère la tête.
      J’aime pas trop le vélo mais j’aimerais bien avoir assez d’endurance pour faire du jogging ^^ Ca doit être assez sympa d’enfiler des baskets et d’aller se vider la tête en courant.

  5. Moi aussi j’ai vraiment du mal avec les réflexions « insignifiantes » des autres. Trop susceptible qu’ils disent…Enfin, depuis que je blog ça va mieux parce surtout grâce aux petits commentaires gentils 🙂 faut dire qu’en réalité, peu de gens me disent de compliments, et du coup je me suis ancrée dans le tête que j’étais nulle, pas intéressante et que je « servais à rien »…
    En tout cas j’espère que pour toi ça va s’arranger 🙂
    bonne journée

    1. C’est un peu pareil niveau compliments, j’en ai pas beaucoup (du tout?) du coup, c’est pas facile de se valoriser.

      Trop susceptible, trop sensible, se prend trop au sérieux, … j’y ai eu droit aussi.

      1. Oui c’est sur 😦 et là c’est encore pareil, si on ose s’apprécier, reconnaitre nos qualités, les gens vont te dire que t’es vaniteuse…
        C’est toujours les mêmes remarques, malheureusement…

  6. Des fois j’ai honte de rater… Même quand je débute, c’est normal, ça peut pas être parfait…

    J’ai honte aussi d’être encore chez ma mère, honte de rater ma vie sentimentale, honte de pas savoir si je vais m’en sortir (et entendre ma mère me dire que je fais échouer ça n’aide pas)…

  7. Très joli ton article, on se reconnait tous dedans je pense.

    Les proches sont souvent très durs, ils ont de grands rêves pour nous, parfois plus grand que les nôtres et ne comprennent pas qu’ils nous coupent les ailes plus souvent qu’ils ne nous donnent de l’élan.

    J’essaye de ne pas reproduire cela avec mes enfants.

    Tous les goûts sont dans la nature, Mariah Carey a des millions de fan donc, même si tous n’étaient pas dans ta classe ils existent 😉

    Tu peux être fière de lire, d’écrire, d’essayer, d’avancer, de ne pas être un mouton, ….

    Tu n’as aucune raison d’avoir honte de ce que tu es, bien au contraire tu devrais être fière de ce que tu es et de ce que tu deviens !

    1. Moi j’ai l’impression au contraire que c’est moi qui rêvais en trop grand et qu’on me faisait comprendre que ce que je voulais n’était pas possible, voir ridicule.

      Merci beaucoup beaucoup. Avant d’être fière, j’essaie déjà d’apprendre, de comprendre même plutôt, que je suis comme je suis et que je suis « normale » comme ça, que je peux m’aimer comme ça et que l’on peut m’aimer comme ça.

  8. Bonjour Angie, cela fait du bien de lire cet article.

    Je pense que cela vient de l’éducation, de l’entourage, de notre vécu. Moi, c’est plus que de la honte, je n’ai aucun amour propre et pire encore, je me déteste, je me hais.

    Je n’ai pas eu, comme tu l’as dit un entourage très bienveillant avec moi, quand j’étais petite, j’ai eu des problèmes de poids alors tout les petits surnoms sympa comme « vachette » ou « boudin au pommes » c’était pour moi. J’en ai énormément souffert et même si cela va faire bientôt plus de 15 ans cela reste d’une telle vivacité en moi. Je garde une telle amertume de ces propos.

    Puis arrivé au lycée, je suis devenue contre mon gré, le vilain petit canard, les garçons se moquaient de moi, ‘tu es vraiment moche »,  » tu es la mal-aimée ».

    Avec tout ça, comment s’aimer quand tout ce qui vous entoure n’est que moquerie et rejet? Alors oui, j’ai honte de moi, de mon visage, de mon corps, de ma vie, de ce que je suis profondément.

    1. Ca attirait pas trop vers chez moi. Au lycée j’ai appâté aucun mec comme ça. Shakespeare peut-être qui était un mauvais choix. (note pour moi : relire Shakespeare, ça fait un bail!). Maintenant, je lis surtout chez moi donc bon, on ne me voit plus trop.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s