Parlons lecture

Auteur du moment : Sophie Jomain

Vous avez peut-être vu que ces derniers mois, j’ai diversifié un peu le blog. Sans abandonner son but premier qui est de parler de ma recherche d’emploi, de ma vision du chomage, bref tout ça quoi, j’ai aussi envie d’apporter une note plus positive en parlant de mes loisirs (de mes passions même). Et comme la lecture est un de mes passes-temps préférés, j’ai décidé que lui dédier une catégorie du blog (Parlons lecture) n’était pas une mauvaise idée. Je pourrais y parler d’un livre en particulier ou même d’un auteur que j’apprécie, comme je m’apprête à le faire en ce moment.

On va mettre les choses au point de suite : pourquoi Sophie Jomain ? Parce que sa saga Felicity Atcock aura hanté mon mois de janvier, avec beaucoup de bonheur jusqu’à ce qu’elle brise mon petit cœur ! Je ne sais donc pas encore si je vais être gentille ou terriblement énervée dans mes propos, je n’ai pas choisi encore. Non je blague. Par contre, j’ai le cœur brisé, ça s’est vrai (comme bon nombre de lectrices je pense).

Sophie Jomain est une auteur française, née en 1975. D’abord archéologue, elle se lance dans l’écriture avec sa première saga fantastique Les étoiles de Noss Head (qui comporte 5 tomes). C’est une saga plutôt destinée aux ados, du Young Adult comme on nomme cela généralement. Mais n’ayez pas peur, si vous avez dépassé ce stade depuis longtemps, vous ne brulerez pas en enfer si vous succombez à l’envie de découvrir l’histoire de Hannah. Destinée au même public, il y a la saga Vampire qui pour le moment ne compte qu’un tome (Pamphlet contre un vampire).
La bibliographie de Sophie Jomain comporte des livres destinés à un public adulte également. Tout d’abord avec une autre saga fantastique (Felicity Atcock), des romances (Cherche jeune femme avisée et D’un commun accord), un roman contemporain.
En fait, y’en a pour tout le monde.

J’ai croisé la première fois le nom de Sophie Jomain en cherchant quelque chose à lire dans le domaine fantastique. Ca fait un petit moment maintenant, je ne sais plus ce que je cherchais exactement à l’époque mais j’avais fini par lire le résumé des Etoiles de Noss Head. Seulement, j’avais peur que ce soit trop jeunesse et je n’ai pas sauté le pas (soupir blasé).

noss-head1Et ce n’est qu’en mars 2016, même pas un an donc, que j’ai franchi le cap. Parce que c’est une auteur qui revenait tellement souvent dans les conseils de lectures que je me suis dit que passer à coté pourrait être une grave erreur. Avant de m’intéresser à d’autres livres de l’auteur, je me suis tournée vers la saga qui m’avait fait de l’œil quelques mois auparavant et j’ai commandé le tome 1 des Etoiles de Noss Head. J’ai beaucoup aimé, mais ce n’est pas là que j’ai complètement succombé à la plume de Madame Jomain. C’est le mois suivant, avec la sortie de Quand la nuit devient jour. Après ce livre, j’étais harponnée, plus question de perdre de temps (enfin un peu si), je savais que j’allais gouter à tout ce que l’auteur avait produit jusque là.

J’ai commencé par terminer la saga Les étoiles de Noss Head. N’y tenant plus, j’ai même acheté le tome 5 en ebook (j’ai les livres en format poche chez J’ai lu, je ne voulais pas acheter un grand format, je voulais le tome 5 dans la même collection que les quatre autres) alors que je n’avais pas de liseuse à l’époque. Lire sur son téléphone, si c’est pas de l’amour ça ! Pour tout vous dire, en fait, c’est suite au tome 2 que j’ai développé une addiction à cette saga. Je n’avais que le tome 2, je n’avais pas prévu que la fin me laisserait dans cet état et du coup, j’ai fait le trajet pour aller en ville trouver les deux autres tomes sortis en poche juste pour ça. C’était en aout 2016, mois où j’ai débuté les aventures de Felicity Atcock. Je m’étais jurée de me souvenir de la leçon : avoir la suite, toujours !
Entre temps, j’ai également découvert les deux romances : Cherche jeune femme avisée et D’un commun accord et j’ai beaucoup aimé. J’avais un peu peur parce que pour aimer une romance, faut vraiment que j’accroche au style de l’auteur. Et ça l’a fait.
Et ce n’est que ce mois-ci que j’ai continué les aventures de Feli, après avoir eu le tome 2 pour mon anniversaire. J’avais dit quoi déjà ? Toujours avoir la suite. Mon c… (bip), pardon, mon œil oui ! Comme pour Noss Head, ce n’est qu’au tome 2 que j’ai été totalement séduite au point d’être totalement addict. Mais voilà, je suis arrivée à la fin de tome 5 il y a quelques jours, dévastée et inconsolable.
feli1

Ca ne vous étonne donc pas si je vous dis que j’adore Sophie Jomain. Pourquoi ? J’aime sa manière d’écrire, j’aime qu’elle s’aventure sur des genres différents. Je crois que j’ai acquis un profond respect suite à la lecture de Quand la nuit devient jour, qui est un de mes romans préférés. Le sujet n’était pas facile et elle l’a traité avec beaucoup de justesse et de pudeur je trouve.
J’aime qu’elle nous permette (enfin, qu’elle me permette) d’avoir une saga fantastique avec des personnages adultes (j’aime bien le Young adult mais bon l’identification avec des perso de 18 ans quand on a dépassé les 30 ans, les 35 même maintenant, ça le fait moyen). Y’a surement d’autres auteurs qui en proposent, je dis pas le contraire (vous pouvez vous lâcher en comm si vous avez des conseils de lectures), mais rien ne m’a autant séduite.

quand-la-nuit-devient-jourSi je devais vous conseiller pour découvrir cette auteur, je vous dirais de vous intéresser à Quand la nuit devient jour. Il faut avoir l’esprit ouvert, y aller sans jugement, c’est un livre magnifique, il m’a bouleversé.
Vous trouverez un résumé ici : http://www.livraddict.com/biblio/book.php?id=134120
Si vous aimez les romances, fraiches et légères, tentez Cherche jeune femme avisée. Vous avez D’un commun accord aussi mais j’ai préféré le premier (sans détester le second).
http://www.livraddict.com/biblio/book.php?id=116402
Si vous voulez des anges, des vampires, des démons et des entres-deux (y’en a un que je me garde, pas touche) et peut être même croiser Satan, je vous conseille de dévorer Felicity Atcock. C’est drole, sexy (faut pas avoir peur des références au sexe, c’est que même les anges sont très demandeurs) et palpitant. Cinq tomes sont parus pour le moment, plus un crossover écrit avec Maxime Gillio. Un sixième tome devrait arriver en mars je crois. Bien que pour être honnête, j’ai décidé d’occulter l’existence même du tome 5 ou au moins les deux derniers chapitres.
http://www.livraddict.com/biblio/book.php?id=43626
Puis ne faites pas comme moi, n’ayez pas peur du Young Adult (je me suis rattrapée depuis) et donnez une chance à Noss Head.
http://www.livraddict.com/biblio/book.php?id=22725

En gros, je vous conseille tout lol Même Pamphlet contre un vampire, que j’ai personnellement un peu moins aimé car je l’ai trouvé plus jeunesse que Les étoiles de Noss Head (avis perso), se lit très bien.

Voilà, je crois que j’ai eu besoin d’écrire tout ça pour exorciser un peu ce que je ressens suite à mon marathon Felicity Atcock du mois de janvier( enfin, mois de janvier, ça a duré une semaine quoi) et en plus parler d’un auteur qui vous fait passer par toute une gamme d’émotion, du rire aux larmes, en un seul roman, ça fait plaisir.

Publicités

6 réflexions au sujet de « Auteur du moment : Sophie Jomain »

  1. Merci d’avoir partagé le bonheur de tes lectures de cette auteure, découverte grâce à toi. Je compte acheter prochainement les premiers tomes des anges. Puis… tous les autres titres. 😉

    1. Petit rappel nécessaire : Stan est à moi! Les autres, tu peux y aller, m’en fous lol Bon sérieusement, j’adore la plume de Sophie Jomain. Sur moi, elle fonctionne très bien. Un livre coule tout seul. C’est frais, léger, mais pas dénué de profondeur non plus. Ce midi, j’éclatais de rire toute seule en relisant le tome 2 de Felicity Atcock (non, non, non, j’ai même pas honte, deux fois le même mois!).
      Je renie toujours la fin du tome 5 par contre. Elle fait partie d’une réalité parallèle que je souhaite voir disparaitre!

  2. Je ne peux rien te promettre, je ne connais pas encore Stan… Mais si je fais la connaissance de ce charmant jeune homme au rayon livres de chez Cultura ou autres (lol si tu te souviens hier)… je lui parlerai peut être de toi.

    1. Tant que tu lui parles de moi, ça ira. Fais pas trop sa connaissance quand même. Chasse gardée! Je ne cède pas ma place.
      Si tu as des beaux garçons dans les rayons de tes librairies, je viens squatter chez toi. Je ne croise que des mamies (fort sympa au demeurant) au rayon rangement de Gifi moi. Ca manque de glamour.

      (on s’en fiche des fautes, je ne compte plus les miennes lol J’ai corrigé la tienne, ni vu ni connu)

  3. Les beaux garçons dans les librairies, ça n’existe que dans les livres ou les films. Ou si on en croise dans la vraie vie il y a chérie pas loin généralement.
    La mamie ne se transformerait pas comme la grenouille de la princesse? hihi

    1. Les belles choses n’existent qu’en fiction de toute façon. C’est bien pour ça qu’on doit se perdre dans un livre pour les « vivre ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s