Vaincre le manque de confiance en soi?

manque-de-confiance-en-soi

Depuis quelques jours, je voulais plutôt écrire un petit quelque chose sur les chances qui nous sont données dans la vie ou l’absence de chance en fait, sur le constat qu’on ne démarre pas dans la vie avec les mêmes outils. On a beau avoir de beaux discours sur la volonté, la motivation et tout ça, faut quand même avouer que certains ont quelques facilités de part la position (sociale, pro, culturelle, …) des parents ou des proches de façon large et que c’est plus dur de se mouvoir dans la société quand t’as pas la thune et les opportunités pour.
Mais je réfléchis beaucoup (trop) et un autre constat me vient. Un frein essentiel ne serait il pas aussi le manque de confiance en soi ?

Je ne sas pas comment s’acquiert cette confiance. Est ce que ça vient de l’éducation, est ce que c’est inné ? Peut-on en avoir trop puisqu’il est indéniable que certains en manque ? Peut on corriger le manque ou l’excès ? Est ce un symptôme qui conduit vers autre chose ?
Ca fait beaucoup de questions et je suis sure que la liste n’est pas exhaustive.

Si je me pose cette question, c’est que je sais que le manque de confiance en moi m’empêche de faire beaucoup de choses, m’empêche de réussir des choses même. Parce que je suis trop négative sur les choses que je fais, la personne que je suis, ce que je veux entreprendre. Je pars souvent perdante avant même d’avoir tenté et quand je tente j’échoue très souvent, ce qui alimente le manque de confiance.
C’est pour ça par exemple que je ne relis pas ou peu ce que j’écris sinon je publierais peu sur le blog. C’est contre productif parce que c’est désagréable pour les lecteurs qui ont la gentillesse de passer me lire mais aussi parce que je ne peux pas me corriger et donc m’améliorer.

Pour tout vous avouer, je me demandais si le manque de confiance n’était pas aussi un frein à ma pratique de la guitare (et du chant). Je suis partie avec l’idée que j’apprendrais à jouer à peu prêt bien de la guitare. Pourquoi juste à peu prêt et pas totalement ? Premier signe de manque de confiance. Et comme je ne supporte pas de me voir en vidéo, de m’écouter, c’est difficile de corriger mes erreurs, je ne les vois pas. Je les entend (terriblement) mais je ne peux pas analyser la cause de cette erreur.
J’aurais surement besoin d’aide aussi pour m’améliorer, et donc poster une vidéo sur un site de cours de guitare pour avoir quelques avis et conseils ne serait pas inutile. Sauf que j’ai trop peur pour ça. Et si je suis tellement nulle que mon cas est irrécupérable ? Si on se moque de moi, si on me trouve ridicule ?

Parce que chaque fois que j’ai voulu « m’exposer » un peu par le passé, ça n’a jamais été en ma faveur, ou si peu. Je vais rester sur le musique avec le chant. J’étais un peu plus sur de ma voix quand j’étais ado, mes amis (et des connaissances du lycée) m’ont dit que je chantais bien. Ca rassure un peu même si ils étaient probablement trop gentils. Mais pour une grosse partie de ma famille, je chantais mal. Ils m’ont à peine écouté cela dit. J’ai pas fait de spectacle, on n’avait pas Youtube à l’époque, donc voilà. Mais c’était une passion stupide donc à démolir. Démolir, c’est le mot je crois.

Il en va de même avec l’écriture en fait. Le peu que j’ai voulu montrer, à ma famille encore, ça n’était jamais bien. Je testais une tenue qui changeait un peu de ce que je pouvais porter à l’ordinaire, des sourires moqueurs, bref cette impression que quoi que j’aime, quoi que j’ai envie de faire, que quoi je fasse ou ne fasse pas, c’est mal. Et c’est encore l’impression que j’ai aujourd’hui.

Je crois que j’ai manqué de soutien. Je suis surement trop sensible, je me prend surement trop au sérieux et prendre ça à la rigolade aurait été la chose la plus intelligente à faire, je n’en doute pas. Mais peut-être, en effet, que j’étais une enfant qui avait plus besoin de soutien, d’encouragement que les autres. J’étais timide, effacée, rêveuse, assez peu adaptée pour la société d’aujourd’hui en fait, et avec cette sensation que tout ce que j’aimais n’était pas bien, n’était pas possible, n’était pas faisable, j’ai surement manqué d’un socle sur lequel grandir, m’appuyer.

Mais comment soigner ça aujourd’hui ? Comment gagner cette confiance qu’il me manque ? En moi et en la vie finalement. Parce que ne pas avoir confiance en soi, c’est aussi avoir du mal à faire confiance en la vie et aux autres. Enfin je le ressens comme ça. Je suis une personne très négative, je vois le mal partout, je prend tout au sérieux, … bref je ne suis pas heureuse.

Est ce que ce sera toujours comme ça ? Je serais celle dont on se moque, qu’on ridiculise, qui fera toujours les mauvais choix, aura les mauvais goûts ? Sera incapable de faire ce qu’elle a envie de faire mais devra se forcer à faire ce qu’elle n’aime pas ? La part un peu plus optimiste de moi à pourtant toujours pensé que si on aime quelque chose, ce n’est pas sans raison, c’est qu’on est capable de le faire. Pourquoi je n’y arrive pas ? Où se trouve le dysfonctionnement en moi ? Pourquoi ce que je tente de faire tourne toujours au ridicule ?
Est on conditionné ainsi ? « Toi tu atteindra l’excellence, toi par contre, tu es destiné à la médiocrité ! ».

Publicités

4 réflexions sur “Vaincre le manque de confiance en soi?

  1. brayer

    Dingue! je m’y retrouve à 100%!! je souffre des mêmes symptômes et manque de soutien des proches quand je veux essayer des choses différentes.
    néannmoins, actuellement, je me re-bats un peu pour mes idées: je m’auto-encourage en me disant des phrases du style  » foutu pour foutu! » ou comme me conseille ma mére « vu ta situation, à part la rue, tu es au fond du trou; tu n’as plus grand chose à perdre d’essayer! ». ou comme cette phrase tirée d’un livre de science fiction (avant-dune): il est pénible d’échouer mais il est plus pénible de ne jamais essayer!!.
    il m’arrive encore de me bloquer (on ne se débarasse pas d’une peur du jour au lendemain) mais j’essaye de changer petit à petit!
    bon courage à toi!!

    J'aime

  2. Sansan

    Je suis 100% dans ce cas-là….
    J’aborde la 40e et le manque de confiance n’a fait que grandir avec moi…
    C’est un combat constant contre soi….
    Comme toi, je ne sais pas si je suis « condamnée » à ressentir et être comme ça jusqu’à la fin de mes jours…
    Comme toi, beaucoup (trop ?) de questions, peu de réponses et un sentiment constant d’impuissance…
    . Souvent je me retrouve au travers de tes mots….Par contre, je n’ai pas ton talent pour retranscrire tout ce ressenti…. Faire un blog est déjà un grand pas…
    C’est un plaisir de te lire….
    Pour revenir à ta passion de la guitare. Fonce ! L’action est – paraît-il – le remède… 😉

    J'aime

  3. alex

    Bonjour angie, chaque phrase fait vraiment écho en moi. C’est marrant parfois à quel les sentiments peuvent être universel.

    Je pense que la confiance en soi provient de 2 facteurs, tout d’abord de la famille, avoir des parents aimant qui nous valorisent et ont des paroles constructives pour notre personnalités. Puis ensuite nos expériences personnelles bonnes ou mauvaises qui jouent en notre faveur et en notre défaveur.

    J’ai été voir un psy pour cela et elle m’a donnée 2 conseils, le premier prendre du recul par rapport à notre passé et à notre vécu ( « c’est pas grave ») et le deuxième c’est tenter des petites choses par paliers. Je ne sais pas si tu en a la possibilités mais tente d’aller voir quelqu’un pour sa. C’est ce que j’ai fait je ne dis pas que je suis totalement guéris mais le chemin de la confiance en soi est long et périlleux.

    Moi, j’ai eu beaucoup de difficultés par rapport à ma mère, et aussi à l’école ou j’ai vraiment été la mal aimée. J’en ai beaucoup souffert et dur pour moi a été d’enterrer le passé. Je te réécris une phrase que j’ai lu « Si c’était facile d’être heureux, la société ne serait pas rempli d’alcooliques, de délinquants de dépressifs. Pour pouvoir profiter de la vie, il faut pouvoir se défaire de l’influence des mauvaises cartes que l’on à eu au départ »

    Courage!

    J'aime

  4. Je me retrouve pas mal dans ce que tu décris, ce sentiment de n’être jamais assez bien pour quelque chose, toujours s’abstenir d’y croire pour ne pas être déçue de soi-même, et ce même si contrairement à toi mes proches m’ont toujours encouragée et soutenues.
    J’ai toujours eu ce frein de me lancer dans des choses que j’avais envie de faire, de peur du regard des autres et de l’échec sûrement.
    Mais je crois que j’arrive peu à peu à changer ça, en étant entourée de personnes bienveillantes, et surtout en m’étant lancée dans un blog !
    J’espère que toi aussi tu trouveras de quoi avoir confiance en toi 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s