Parlons lecture

Liseuse ou pas liseuse?

Rien ne peut remplacer un bon livre format papier. L’odeur, le touché, la sensation de tourner les pages, voir physiquement ce qu’il reste à lire, admirer l’objet livre en lui-même, sa couverture, le voir rangé sur son étagère et se remémorer les bons moments de lecture qu’on a partagé. Bref, le papier, c’est une expérience unique.

Mais je me posais déjà la question l’année dernière, savoir si posséder une liseuse ne pourrait pas avoir malgré tout quelques avantages. Visiblement, il y a un an, je n’étais pas prête. J’ai vieilli, affiné mon jugement et me suis trouvée dans des situations qui me font admettre que le format numérique n’a pas que des désavantages.

Du coup, depuis quelques semaines maintenant, je me renseigne sur les liseuses et j’ai utilisé un peu mon téléphone comme appareil de lecture (oui, je suis d’accord, c’est pas vraiment l’idéal, mais ça le fait malgré tout) histoire de voir la relation qu’on peut avoir avec un livre dématérialisé. Les conclusions ne sont pas que négatives.

Ce qui m’attire dans le format numérique, c’est avant tout le gain de place. Il y a certains livres que j’aimerais lire mais peut-être pas forcément posséder -physiquement- dans ma bibliothèque. Autre avantage assez lié, c’est la facilité de transport : se trainer un pavé, et même un livre de poche, dans son sac, ce n’est pas terrible. Pour un peu qu’on soit maniaque (moi ? Non pas du tout!) il y a le risque d’abimer le précieux objet. Avec la liseuse, ce soucis n’a plus lieu d’être. C’est tout petit, c’est moins fragile que le papier (j’espère) et encore mieux, on peut avoir plusieurs livres avec soi, histoire de ne pas tomber en rade de lecture si on reste bloqué dans un ascenseur.
J’ai pu voir aussi sur certaines boutiques numériques qu’il y a des promos, régulièrement. Ce qui peut rendre le prix du livre numérique assez attractif. Il y a aussi un catalogue de livres libres de droits (si j’ai tout compris) et donc gratuits, je ne suis pas sur qu’on y trouve absolument notre bonheur mais pourquoi pas.
J’ai acheté l’an dernier le tome 1 d’une saga. Ce tome m’a beaucoup plu mais trouver le tome 2 se révèle assez difficile en format papier. Par contre en format numérique, ça l’est beaucoup moins. Mais j’ai aussi lu la saga de Sophie Jomain, Les étoiles de Noss Head, en format poche chez J’ai lu (les couvertures sont à tomber, je ne cesse de le dire dès que je le peux) et le tome 5 (le dernier) ne sort qu’en janvier 2017. C’est long. Mais je n’allais pas acheter ce dernier tome en grand format chez Rebelle, ça n’aurait pas fait joli. Au début j’étais décidée à attendre la sortie poche pour connaître la fin. Et en fait, j’ai craqué pour la version numérique, qui doit être à environ 5€. J’achèterais malgré tout le format papier en janvier et je pourrais relire tout la saga d’une traite, mais pour un prix raisonnable j’ai assouvi ma curiosité et j’ai fini la saga.

Par contre, ça a mis en lumière un point négatif. C’est que lorsque j’aime un livre comme ça, j’aime pouvoir le ranger sur ma bibliothèque. Il m’a donc manqué ce geste, le plaisir de compléter physiquement la saga sur mes étagères.
Le prix des nouveautés qui est finalement assez proche entre le numérique et le papier. Avec si peu d’écart, j’avoue préférer le papier.
Ne pas pouvoir profiter de la beauté des couvertures, les liseuses n’étant pas dotées de la couleur, ça limite un peu l’attrait des images.
Et il y a toutes ces petites choses essentielles que j’ai cité en début d’article qui sont en faveur du papier.

Je pense cependant passer le cap de l’achat prochainement. Parce que si l’an dernier j’avais rejeté l’idée de posséder une liseuse, je conçois désormais qu’elle peut être un complément agréable au papier, qui restera cependant mon support favori, le seul, le vrai, celui donne l’impression d’avoir un livre sous les yeux.
L’idéal serait de pouvoir acquérir gratuitement ou à prix modique une version numérique lorsque l’on a la version papier. Après tout, c’est ce que je fais pour mes CD. Je reste très attaché au format physique lors de l’achat mais je m’empresse de passer au numérique  pour mettre l’album sur mon MP3 et mon téléphone. Ca ne me coute pas plus cher, Amazon propose même sur certains albums la version numérique gratuitement, on a rien à faire.

Mon choix oscille entre la Kobo Glo HD et la Touch Lux 3. Et vous, avez vous une liseuse ?

Publicités

7 réflexions au sujet de « Liseuse ou pas liseuse? »

  1. Oui, je dispose d’une Kindle PaperWhite qui fait très bien l’affaire ! Et comme rien ne remplace le papier, j’en suis quand même à 4 ou 5 bouquins d’achetés par mois 🙈😅

  2. L’électronique m’a offert des raisons de revoir ma copie:
    – batterie et fil de batterie fragile.
    – le papier se sêche plus facilement en cas de pluie.
    – lire un écran avant de dormir perturbe le sommeil contrairement au papier qui me fait dormir comme un loir (maintes fois confirmés scientifiquement).
    – on retient mieux des informations sur papier que sur écran (je te fait le résumé d’un livre quand tu veux, mais pour ce que je lis sur internet, un peu moins facilement.
    – sans oublier l’impact écologique (le bois se renouvelle contrairement aux éléments électroniques.
    En ce qui me concerne, le papier sera irremplacable ( ou dans mille ans et encore..).

    1. Le papier c’est le papier. Indétrônable, essentiel, intemporel.
      Cela dit, faut il écarter le numérique totalement ou plutôt le voir comme un complément. Si je reprend les points que tu énumères :
      – de nombreux témoignages de personnes qui ont leurs liseuses depuis 3,4,5 ans, qui ont encore le premier modèle sorti.
      – le papier qui a bien pris l’eau, c’est pas génial non plus, même si ça sèche. Par contre, il y a des liseuses étanches, et oui!
      – j’ai lu sur mon téléphone et ça ne m’a pas plus empêché de dormir que ça. Cela dit, l’encre des liseuses c’est pas la même technologie que les portables ou tablettes, c’est normalement fait pour se rapprocher du confort de lecture du papier (mais je suis d’accord qu’on a pas le touché, l’odeur, la sensation)
      – ça rejoint un peu le point précédent, il faut différencier la technologie tablette/ordi et la technologie liseuse. Je retiens relativement bien ce que je lis même sur ordi si, et seulement si, le texte n’est pas trop long. Après je lache, j’ai mal au yeux, je ne suis pas bien installée, … mais encore une fois, j’ai lu plusieurs livres sur mon téléphone, je me souviens de tout et si j’ai bien eu quelques maux de têtes, je n’ai pas été rebuté au point de me dire stop (mais à envisager d’aller vers un support -liseuse- plus adapté)
      – l’impact écologique de l’industrie papier n’est peut-être pas si négligeable que ça, la matière première subit très surement de nombreux traitement avant de devenir le livre que l’on a dans les mains. Pour ce qui est de la bêbête électronique, il faut que les gens cessent de vouloir absolument le dernier modèle pour tout, ça réduira le nombre d’appareil à recycler. (http://www.consoglobe.com/livre-papier-vs-livre-numerique-lequel-est-le-plus-ecolo-cg/3 je n’ai pas tout lu, ça me semble assez long, bobo au yeux ^^).
      Le papier est irremplaçable, un livre papier c’est beau, c’est rassurant, l’odeur, le touché, tout. Même dotée d’une liseuse, je continuerais d’acheter des livres papiers. Déjà parce que le livre numérique n’est pas forcément moins cher (j’ai même vu le cas aujourd’hui d’un e-book plus cher que la version poche format papier) et parce que comme je l’ai déjà dit, certaines couvertures sont tellement belles que ce serait dommage de se priver de les admirer. Et puis, un livre qu’on a aimé, c’est un copain, et j’aime bien avoir mes copains en vrai sur mes étagères, on se remémore les bons souvenirs de temps à autre ^^

  3. Déjà le bon point c’est que tu choisis des liseuses venues des grandes enseignes culturelles.
    Face aux avancées technologiques je pense qu’il faut savoir prendre les côtés utiles.
    En librairie j’ai vu des clients qui n utilisaient leur liseuse que pour les vacances et les voyages. Et c’est vrai que le poids des livres papiers dans la valise est un vrai problème pour les devoreurs de livres.
    Je trouve que ta démarche est très saine et que tu prends le temps de la réflexion. Ancienne libraire et fana de papiers livres : romans cuisine enfants … je sais que le livre survivra plus longtemps que les cds et dvds. Même si les enfants de nos enfants vivront dans un monde sans support matériel pour les données. Peut être que cela sera bénéfique pour l’environnement? Qui sait.
    Marie

    1. C’est sur que pour les vacances, la liseuse est idéale. Gain de place, de poids, tout en emportant avec soi plusieurs livres et en se donnant du choix en plus. Puis, ça laisse de la place dans la valise au cas où on serait tenté d’acheter quelques livres papiers durant les vacances ^^ Je ne pars pas en vacances mais je m’imagine bien la glisser dans mon sac à main lorsque j’ai rendez-vous par exemple, histoire de grappiller quelques lignes si je dois attendre.
      Je réfléchis toujours (trop) lors d’un achat de ce type. Je n’ai pas envie de regretter ensuite, je veux un appareil qui va durer des années sans que je regrette mon achat.
      Je suis attachée aux supports physiques. J’aime les livrets des CDs, les boitiers de mes coffrets DVD de séries, … Je reconnais le coté pratique des biens dématérialisés mais je n’ai pas envie de perdre le charme d’un bel objet non plus. Je veux pouvoir profiter des avantages des uns et des autres.

  4. J’ai un kindle (le premier modèle) et j’avoue que j’aime surtout quand je voyage ou pour les livres qui ne sont publiés que sous ce format (comme les derniers e-books de Pottermore). ça ne remplace pas un livre papier mais j’aime encore assez.

  5. J’ai aussi une Kindle PaperWhite depuis l’an dernier. Très pratique pour pouvoir stocker des tas de livres; et vive le gain de place dans le sac a main lol très pratique aussi de pouvoir lire le soir ou les ap d’hiver sans devoir allumer la lumière. Bon je préfère tjs le livre  » papier » et moi le tactile on est pas trop copain lol mais bon sinon j’adore ma liseuse; mais je continue quand même à acheter des livres papiers d’occase.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s