Ma vie de chomeuse

Les gens veulent aider mais …

Oui, les gens veulent aider. Ils sont plein de bonnes idées, parfois même de bonnes intentions. Ils ne pensent pas à mal, ils cherchent sincèrement à être gentils (la plupart du temps en tout cas). Mais ils ne voient les chose que sous leurs angles, sous leurs visions de voir les choses. Ce qu’ils aiment, vous l’aimez aussi, ce qu’ils peuvent faire vous le pouvez aussi, … Ils vous imaginent à leurs images.

Sauf que nous ne sommes pas tous pareils. C’est ce qui, normalement, fait la beauté du genre humain. Cette variété de goûts, de couleurs, d’envies, de rêves, d’idées, … tant que ça n’empêche pas de vivre les uns avec les autres, nos différences sont de merveilleuses chances.

Mais on est dans une société qui, il me semble, a du mal à intégrer ces différences. On nous pousse vers une consommation de masse, vers des métiers où nous devons être interchangeable. Le citoyens n’est plus vu comme une personne qui à le droit de s’épanouir dans la vie (ça valait bien tous ces siècles d’évolution) mais comme un consommateur, un contribuable qui doit travailler pour payer les factures, les impôts, voter de temps à autres mais pas trop (on a oublié en France ce qu’est un référendum, il ne faudrait pas trop demander son avis au peuple).

Les gens sont pareils. Dites à quelqu’un que vous n’aimez pas quelque chose qu’il aime, il aura du mal à l’intégrer, que vous ne pouvez pas faire un métier qu’il fait, ça lui semble inconcevable. Il y a quelques mois, chez le dentiste, on me demande si je cherche du travail, dans quel domaine, on me donne de bon petits conseils, et si je faisais ci ou ça, on parle du domaine médical/paramédical et j’explique, je tente en tout cas, que ce n’est vraiment pas pour moi. Je n’y peux rien, c’est depuis toute petite, je n’aime pas le domaine médical et tout ce qui y touche de près ou de loin. J’ai bossé un an en maison de retraite, rien que le cadre était une torture, cette ambiance hôpital me fichait la frousse.

Hier, j’ai un message de mon cabinet dentaire. Ayant un rendez vous de prévu pour décembre, je me dis que finalement, ils veulent le déplacer. Je vais donc voir ce qu’on me veut. Rien à voir avec mes dents, on veut me proposer un remplacement maladie. Alors oui, c’est apparemment majoritairement (totalement j’espère) de l’administratif mais la personne à qui j’ai parlé il y a quelques mois, elle n’a pas pigé où quand je lui disais que je n’aimais pas le domaine médical ?

Alors, ce serait un poste ailleurs (comme l’entretien de lundi, pour lequel j’ai eu une réponse négative d’ailleurs), j’aurais déjà peur parce que j’ai tout un tas de choses à apprendre, mais bon dans une autre structure je n’aurais pas cette angoisse du médical. J’ai donc une double boule au ventre.
Et ma mère qui aime bien ça ce qui touche au médical se fait des plans sur la comète sur ma future carrière. En plus, je vous avoue que bosser dans ma commune ne m’enchante pas plus que ça.

Voilà pourquoi je dis que les gens veulent bien vous aider mais si vous allez dans leur sens. Parce que eux feraient ci ou ça, supporte ci ou ça, alors vous devrez faire de même. Ils ne s’interrogent pas sur le fait que ça vous angoisse, que ça vous répugne ou autre, si c’est leur truc, c’est le votre.
Ça part d’une bonne intention, c’est gentil mais ils ne prennent pas en compte ce que vous êtes.

Donc normalement la semaine prochaine et pour au moins quatre semaines, je travaille. Je suis à la fois contente et angoissée, doublement angoissée.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Les gens veulent aider mais … »

  1. Sans faire de plan sur la comète c’est déjà remettre un pied dans le monde du travail, après tu n’es pas obligée de continuer là-dedans, ce n’est qu’un CDD.
    Bon courage quand même.

  2. Espérons que les tâches administratives qu’on te confie soient variées, tu pourras les mettre en valeur sur ton CV en mettant en retrait le côté médical de cette expérience… Sinon c’est clair que tu risques d’être fichée « secrétariat médical » pour un moment !

    En tout cas niveau conditions de travail tu seras toujours mieux lotie que quand tu bossais dans les rayons poussiéreux des archives…

    1. Avant d’espérer avoir des taches à mettre pour valoriser mon CV, je vais attendre un peu. Perso, je ne suis pas convaincue que ce soit une expérience qui va m’apporter quoi que ce soit. J’ai plutôt l’impression que ça va être une galère de plus pour la phobique du médical que je suis. Quand j’ai fait mon stage à la clinique, j’étais totalement séparée de l’aspect médical, là, ça ne sera pas le cas.
      De plus, je rappelle que je vais bosser dans mon bled à la con, je vois bien des gens que je connais à peine me dire « ah ben tu travailles là ». Je ne suis pas sure de me retenir longtemps de leur répondre « non, j’enfile des perles ».
      Donc les conditions seront différentes des archives, seront elles meilleures, je n’irais pas le parier.

      On déroge à plusieurs règles de recherches : ne pas bosser dans ma bourgade (pas en face du public en tout cas) et ne pas bosser dans le médical/para-médical/soins aux personnes. C’est triste de voir des postes qui me conviendraient mieux sur PE et ne pas avoir de réponses.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s