Etats d'âme·Inclassable·Parlons lecture

Le livre qui devrait être lu

LQVEHJe ne parle pas souvent de mes lectures, je n’ai pas l’âme d’une critique littéraire ni une culture vraiment poussée, je n’ai pas des goûts extra, bref. Des dizaines de personnes font des chroniques lecture mieux que moi et je leur laisse la place volontiers. Mais voilà, quand un livre me plait bien comme ça et qu’il rejoint quelques réflexions que je peux avoir ici, je me dis pourquoi pas.

Je viens de finir L’homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle. C’est un petit livre pas vraiment récent (2008 je crois), assez court (168 pages) et j’ai l’édition Pocket qui coute environ 6€. Je qualifierais ce roman de roman philosophique (je n’ai jamais su classifier les choses : livres, musique, … du moment que ça me plait je me fiche de l’étiquette). On y suit Julian, un occidental en vacances à Bali, qui décide, quelques jours avant son départ d’aller voir un guérisseur parce qu’il lui a été recommandé. Il n’est pas malade mais ne veut pas partir sans avoir eu l’occasion de rencontrer cet homme qui deviendra un guide sur le chemin de la découverte de son vrai lui.

Par bien des aspects, ce roman n’a rien d’exceptionnel. C’est une histoire banale, si vous lisez Paulo Coelho vous êtes coutumier du genre. On parle de légende personnelle (sans nommer les choses ainsi), on y voit comment nous avons des idées préconçues sur nombres de choses, des croyances limitantes et combien les autres (et nous même) peuvent nous conditionner pour notre plus grand malheur. Et pourtant, à chaque page ou presque, je n’ai pu m’empêcher de me dire « wouah, c’est tellement vrai » !

Ce vieux sage donnera des exercices à ce jeune enseignant pour l’emmener au delà de ces limites et lui dispensera quelques leçons de sagesse qui vont peu à peu lui permettre de revoir sa façon d’aborder la vie. Son rapport aux autres, à l’argent, son métier, sa vie de rêve et comment l’obtenir, … L’auteur nous amène à penser nous aussi à toute ces choses et on se dit qu’en effet, on se laisse pourrir par énormément de barrières tout à fait factices et futiles qui ne sont pourtant pas si simple à faire tomber en réalité (on n’a pas tous pour guide un sage balinais).

Vraiment, sous une histoire d’apparence très banale, Laurent Gounelle propose une vrai réflexion sur nos modes de pensées, nos conditionnements. Le tout sans les allusions à la religion que l’on peut trouver parfois chez Coelho (j’adore Coelho mais parfois le coté religion est assez pesant). Vraiment sympa et j’ai du coup bien envie de me procurer les autres livres de cet auteur.

Un petit extrait :
Quand on raisonne par groupes, par ensembles, par camps, on fait abstraction des particularités, de la valeur et de l’apport de chaque individu, et on tombe facilement dans le simplisme et la généralisation. On parle des travailleurs, des fonctionnaires, des scientifiques, des paysans, des artistes, des immigrés, des bourgeois, des femmes au foyer. On bâtit des théories qui servent nos croyances. Et non seulement ces théories sont fausses, mais elles poussent les gens à devenir ce que la théorie dit qu’ils sont.
L’homme qui voulait être heureux, Laurent Gounelle, page 120 édition Pocket

Publicités

8 réflexions au sujet de « Le livre qui devrait être lu »

  1. Et bien vois-tu, tu n’as peut-être pas l’âme d’une critique littéraire mais tu m’as donné envie d’en savoir plus 🙂 Je vais le mettre dans mon tas de livre « envies »!

    1. C’est vraiment un petit livre qui fait du bien. En plus il est sorti depuis quelques temps déjà, il y a peut être moyen de le trouver d’occasion.

      1. Tu as une liseuse? J’ai du mal à lire sur format numérique mais peut être que les liseuse sont plus pratique qu’un bête PDF sur le téléphone portable. Je n’ai jamais comparé les prix, et je reste assez attaché au format papier. Le touché, l’odeur, le visuel qui parfois a autant d’importance que le contenu tellement certaines couvertures sont belles.

      2. J’ai une liseuse parce qu’il fut un temps je bougeais beaucoup et je ne pouvais pas me charger de mon papier. Elles sont bien pratiques pour les ouvrages passés dans le domaine public (gratuit!) et c’est moins douloureux pour les yeux que le téléphone.
        J’aime bien mais je préfère encore le papier.

      3. J’hésite vraiment mais c’est tentant en fait. Ça reste assez cher mais c’est bientôt Noël et j’hésite à demander des livres format papier ou une liseuse. Mais je crois que je vais rester old school encore lol

      4. J’ai sauté le pas pour le plus vieux modèle d’Amazon et je ne regrette pas. Des fois il y a de vrais promos et pour les ouvrages d’outre-Atlantique c’est bien plus rapide.

  2. J’approuve, ce livre est vraiment génial ^^. Il se lit vraiment rapidement, et il fait du bien ^^.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s