Etats d'âme

Se sentir capable

Voilà un des gros soucis que je rencontre dans la vie. C’est plus qu’un soucis d’ailleurs, presque un handicap. Je ne me sens capable de rien, de vraiment rien. Je ne suis qu’une cruche qui va fourmiller d’idées tant que ça reste abstrait mais dès qu’il s’agit de passer à l’action, je perd mes moyens et deviens une véritable cruche (que je suis) et tout me paraît insurmontable, irréalisable. Ecrire n’échappe pas à la règle par exemple, plein d’idées me traversent l’esprit lorsque je fais le ménage et s’évanouissent dès que je prend feuille et stylo.

Il en va de même dans le domaine professionnel. Quoique là, je ne passe même pas par l’étape d’une réussite imaginaire, je me sens hors jeu d’entrée de jeu. Je ne me sens capable de tenir aucun métier ou alors des postes inintéressants et ennuyeux. Et encore. J’aimerais pouvoir m’imaginer dans des postes intéressant, motivant où chaque jour nous permet d’apprendre sur nous, d’évoluer en compétences mais je sais que je n’en serais jamais capable.

J’ai toujours eu ce soucis de confiance en moi. Le chômage n’arrange rien bien sur. Mais depuis que je suis enfant, je me sens comme quantité négligeable, j’ai pas l’impression d’avoir vu des idées à moi, des envies être valorisée. J’étais pas une enfant idéale, je sais. Surement trop rêveuse et naïve, avec des grands rêves dans la tête.
Aujourd’hui encore, j’ai du mal à m’imposer. Suffit de voir cette incapacité à faire comprendre que je n’aime pas la viande. Donc j’en mange (peu) en la noyant sous la moutarde. Quand je vois ce que j’aimerais manger et le régime alimentaire de base, je me sens totalement extra-terrestre (bon faut dire que dans ma famille, aimer les tomates c’est déjà un truc extraordinaire).
Je trouve même exceptionnel d’avoir repris mes études sans avoir croiser le chemin d’un démoralisateur hors pair. Faut dire que je voulais un BTS, j’en ai un. Pas celui que je voulais à la base, mais ce n’est pas non plus un BTS au pif (même si en terme professionnel, ça ne m’aide pas ce diplôme, mais bon). Je n’ai pas croulé sous les messages d’encouragement non plus, ni sous les félicitations.

Je ne sais pas trop comment résoudre ce soucis. Un psy ? Pas sur, j’ai pas trop confiance. Il y a surement de très bon psy mais j’ai eu un aperçu il y a quelques années et ça ne m’a pas paru convainquant. En plus, on pourrait bosser sur moi mais pas sur mon environnement. Ok, on est responsable de nos vies, de nos échecs (et de nos réussites), en partie. Je pense que l’environnement, l’entourage, joue un rôle aussi. Et je n’ai jamais été dans un environnement super optimiste, ni super valorisant.

J’aimerais me sentir capable de faire ce qui me passe par la tête (pas tout bien sur), de faire tomber les barrières, oublier les « oui mais ». Une petite part de moi est persuadée d’être capable mais la plus grosse part de mon être répète non stop que c’est impossible, que jamais les choses ne s’amélioreront et que les bonnes choses ne sont pas pour moi.
Reste donc à déterminer ce que je peux faire, sans trop présumer de mes forces mais sans me dévaloriser non plus (sinon c’est un cercle vicieux de dévalorisation).

Publicités

3 réflexions au sujet de « Se sentir capable »

  1. Le manque de confiance en soi…….waouhhhh comment dire ……..ce truc me aussi pourri la vie depuis toujours. Il est vrai qu’avec le temps et surtout toutes les candidatures sans réponses le peu de confiance qui me restée c’est envoler comme neige au soleil. Je cherche donc en plus d’un emploi quelqu’un de sympa pour me faire un don de confiance en soi.

    C’est toujours un plaisir de te lire.

  2. Bonjour,

    Je viens partager mon expérience. Ceci n’est pas une leçon. J’ai 29 ans.

    Je manque aussi de confiance en moi mais finalement j’ai compris, aussi paradoxal que ça puisse paraître, que j’ai une très très haute image de moi.

    J’étais pourtant le premier à me trouver sincèrement nul, moche, inutile, surtout lorsque ma reconversion professionnelle a débouché sur une période de chômage.

    Et depuis que j’ai pris conscience de ça, de ma vanité, la vie m’est plus facile : je ne me mets plus au centre de tout (les autres, contrairement à ce que je pensais, n’ont absolument rien à faire de mes faits et gestes et ne passent pas leur temps à me juger) et je suis plus généreux avec autrui et moi-même.

    J’ai aussi arrêté la télé. Je limite mon exposition aux actualités, aux réseaux sociaux. Je suis moins tenté de me comparer et de juger.

    Et la confiance revient : confiance en soi et en l’autre. Je doute toujours. Mais j’en souffre moins. Si je n’avais pas construit cette ascèse, je serais encore une personne très frustrée et malheureuse.

    1. Un complexe de supériorité caché par un complexe d’infériorité? Pourquoi pas. Enfin, je pense que tu avais conscience depuis toujours de ne pas être le centre du monde hein, tu as appris à relativiser j’imagine, c’est surtout ça ^^ Les gens se fichent de nos faits et gestes la plupart du temps, il y a quand même une propension aux commérages. Tiens, je suis en train de relire Une place à prendre de JK Rowling, que je trouve criant de vérité sur la vie d’une petite ville concernant les relations entre les habitants. Un mélange de jugements, de commérages, de stratégies, de « moi je suis mieux que lui, moi j’ai raison ». Les gens ne se laissent pas vivre en paix, c’est un fait ^^

      Arrêter les réseaux sociaux, c’est clair que ça aide pas mal. Ou en tout cas choisir avec soin les personnes que l’on accepte comme contact. Il faut relativiser les réseaux sociaux aussi, les gens y mettent généralement le meilleur (donc baver sur les supers vacances du collègues, c’est oublier qu’à coté il a peut être un crédit sur 10 ans pour maintenir un train de vie, c’est son choix) ou alors passe leur temps à se plaindre.

      Après je t’avoue que je ne vois pas en quoi renoncer à ci ou ça fait que tu te sens plus capable de faire des choses. Mais si ça contribue à ton bonheur, c’est l’essentiel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s