Ma vie de chomeuse

Bosser gratis pour pouvoir bosser un jour?

11081017_10153135460125169_2445458805351109532_nJ’ai hésité à écrire quelques mots sur ma journée de mardi et je me suis dit que ça me ferait du bien en fait. Mais bon, c’est un peu la même histoire qui se répète inlassablement, ça devient pénible et le blog manque de nouveauté.

Le matin, j’avais un entretien pour un poste de secrétaire en contrat aidé dans une structure s’occupant d’enfants et d’adolescents en difficulté (placés). L’après-midi, j’avais rendez-vous pour un poste dans les archives d’une banque. Hum, j’adore les archives. Le poste du matin me semblait intéressant, collant avec ce que je recherchais pour enfin valoriser la formation au Greta (qui se fait vieille vieille vieille). J’y allais sans trop d’espoir parce que je sais qu’on peut être déçue entre le descriptif du poste sur l’annonce et la réalité.

J’arrive en avance, comme à mon habitude, et je dois donc patienter dans le couloir qui dessert plusieurs bureaux et l’accueil. Face à moi deux portes ouvertes, un bureau vide et l’autre où se tient une petite réunion entre trois personnes. Le vocabulaire est fleuri, mais soit, ça ne me regarde pas bien que ça ne fasse pas très sérieux. Cependant, ça a du les gêner à un moment, parce que d’un coup, silence et un monsieur est sorti fermer le bureau d’à coté (ben on sait pas, j’aurais pu avoir envie d’aller fouiller en toute discrétion) et en revenant, a fermé la porte du bureau pour avoir une réunion plus confidentielle. Belle initiative mais les portes, ça ne coupe tous les sons, surtout les bruits de voix un peu fortes énervées contre le personnel judiciaire.

Une dame d’un certain age sort peu de temps après, et m’invite à la suivre pour l’entretien. On s’installe dans son bureau, je la vois préparer mon CV et un cahier. Première question, elle me demande mon age. Ben heu, si t’as lu mon CV, c’est marqué dessus Madame, mais bon, je te le redis, on sait pas. Et elle finit par voir qu’en effet, c’est sur mon CV et part dans une explication assez douteuse sur le fait que certaines personnes ne l’indiquent plus parce qu’il paraît que c’est discriminatoire mais qu’elle voit pas en quoi un age serait une raison de ne pas embaucher une personne et que de toute façon, même en le cachant, l’employeur aura bien connaissance de l’age du candidat au moment de l’entretien. J’ose glisser que ne pas l’indiquer sur le CV peut permettre de se donner la chance d’obtenir un entretien. J’insiste pas trop, la dame n’a pas l’air d’avoir connaissance des discriminations à l’embauche et ne semble pas de caractère à se faire contredire. Ca commence à me jeter un froid.

Elle me demande de me présenter, je tente de m’en sortir comme je peux avec mon profil à la con, mettant en avant la formation au Greta qui correspond au poste proposé. Bref, vient le moment où, comme à chaque entretien, elle semble attendre que je lui sorte une super expérience pro que j’aurais enlevé de mon CV on ne sait pourquoi. Quand elle comprend que d’expérience pro en administratif, il n’y a point, elle me dit que eux, ils ont besoin de quelqu’un d’expérimenté parce qu’il y a des rapports à saisir et ci et ça, et qu’ils ont une personne malade, et j’en passe. Je sors de ma coquille 5 minutes le temps de lui signaler que sur l’annonce, les débutants sont acceptés. Réponse on ne peut plus mature et responsable : c’est pas de sa faute, on lui a pas demandé et que de toute façon pour les contrats aidés, ce doit être obligatoire. Oh non Madame, des offres avec 1 an d’expérience demandée pour un contrat aidé, il y en a plein (et je me dis pour moi-même que ce devrait être interdit et que le recrutement sur ce type de contrat devrait être extrêmement surveillé pour éviter aux employeurs rapaces de son type de se payer une personne expérimentée, voire très expérimentée, alors que les contrats aidés sont à l’origine destinés à un public très éloigné de l’emploi).

Peut-être s’est elle sentie vexée par ma remarque sur le « débutant accepté », mais s’en est suivi 10 minutes à me faire donner une leçon sur le fait que j’aurais du faire du bénévolat dans telle ou telle association (au passage assez loin de chez moi, elle paie l’essence ?) pour acquérir de l’expérience, que je devrais faire ci ou faire ça et qu’avec mon diplôme j’aurais du m’intéresser à la vie locale (en même temps mégère, c’est pas tant pour le coté développement local que j’ai été intéressé par ce diplôme, même si c’est ce que je met en avant aujourd’hui parce que c’est ce qui colle le plus avec, mais pour le coté social qui ne sert à rien puisque pour bosser dans le social on demande bien souvent un DE et que j’ai pas les moyens de me taper 3 ans d’études là comme ça). Bref, je me suis totalement fermée, étant déjà super à l’aise en entretien me faire agresser de la sorte n’a fait que renforcer ma carapace. Elle a fini par me dire « Vous on vous prend comme vous êtes sinon non ? » Ouais, comme au McDo, je viens comme je suis, suis pas une faux-cul moi m’dame ! Et fin de l’entretien. Une vrai belle connasse, pour reprendre un vocabulaire qu’elle affectionnait tant entre collègue plus tôt le matin.

Je serais bien rentrée chez moi mais je devais attendre 14h pour mon prochain entretien. Pas du tout motivée par le poste, j’ai pas refusé l’entretien parce que je préfère poser mes questions en face à face plutôt qu’au téléphone, et je me suis dit qu’on n’était pas à l’abris d’une bonne surprise. L’annonce laissée entendre qu’on toucherait les logiciels de bureautique, au téléphone on m’a parlé d’archives, bref, autant clarifier lors d’un entretien.

La matinée fut fort longue, d’autant plus qu’une « amie » a décidé de choisir ce jour pour m’envoyer à nouveau une super numéro d’offre, une annonce faite pour moi, tout ça. J’adore quand nos « ami(e)s » trouvent qu’un contrat aidé c’est pile poil l’annonce qu’il nous faut. Ca définit toute la valeur qu’ils nous donnent, non ? Parce qu’elle m’a pas décrit le poste, juste le type de contrat.
J’ai conscience d’être une indécrottable pessimiste mais ces pseudo optimistes qui pensent que n’importe quel poste est bon à prendre, qu’avec n’importe quoi on peut rebondir n’importe où, ça m’horripile. La réalité c’est que si on a pas la bonne expérience (et récente de préférence) à faire valoir, on ne vaut rien.
Bref, son offre, je ne l’ai pas vu, puisque lorsque j’ai tenté de la regarder sur le site de Pole Emploi, elle n’était déjà plus dispo. Enfin, j’aurais aimé pouvoir la voir, parce que selon sa description, c’était un contrat aidé de 36 mois et j’aurais aimé pouvoir lui dire à coup sur qu’un emploi d’avenir, c’était pour les moins de 26 ans et que je suis malheureusement vachement plus âgée. Mais on a discuté par SMS quasi toute la journée, malgré le fait que je lui ai dit que j’étais en journée « entretien ». elle a même tenté de m’appelé au alentour de 14H, c’est pas comme si je n’avais pas indiqué que c’était l’heure de mon rendez vous.

Justement, parlant d’expérience qui conditionne tout, après avoir galéré toute la matinée à m’occuper, l’heure est enfin arrivée. Le Monsieur me paraît assez froid au premier contact, c’est le monde de la banque ça ! On arrive dans le bureau, une dame nous rejoint. Tout deux fort sympathique au demeurant, mais vraiment, le poste ne correspond pas du tout à l’annonce. Si celle-ci avait été bien faite, je n’aurais pas postulé, le mot « archives » m’aurait fait fuir à coup sur de toute façon. J’insiste sur le fait qu’il y est inscrit en majuscule que de bonnes connaissances en bureautique sont indispensables, mais non, pas de saisie, pas de word, un peu d’excel mais pas pour créer. Mais c’est toujours pas de leur faute si l’annonce est mal faite. Oui, je crois qu’on a compris, les employeurs ne sont responsables de rien.
La dame voit mon désintérêt total pour le poste, elle me dit que ça peut faire bien sur un CV d’avoir travaillé dans une grande banque. Pas de chance Madame, j’ai le nom d’une grande banque sur mon CV et ça ne m’a pas aidé du tout. Je ne lui ai pas expliqué que l’entreprise ne suffisait pas, il fallait que le poste occupé soit valorisable aussi, et comme pour l’offre qu’ils proposent, mon poste dans l’autre banque était d’un désintérêt total. Et que cette première expérience dans une banque, ne me mène qu’à ce type de poste dans cette autre banque.

Bref, journée totalement merdique, le genre de journée où on resterait bien couché. Le seul point positif est que j’aurais profité du beau temps, que j’ai pu sortir une robe de l’armoire et ça m’a fait bien plaisir parce que je n’en avais pas porté depuis un bon moment.

Publicités

6 réflexions au sujet de « Bosser gratis pour pouvoir bosser un jour? »

  1. Personnellement, je ne mentionne pas mon âge sur mon cv car ce n’est pas une compétence professionnelle, un diplôme ou un moyen de me joindre. Si l’employeur me le demande, je lui réponds simplement.
    Pour la copine « Jojo les bons tuyaux », j’ai la même. Elle me conseille aussi des emplois qui ne me corcorrespondent pas. Et bête comme je suis, je me culpabilise de ne pas en vouloir alors que je n’ai rien d’autre.

  2. ce que je comprends pas; pourquoi convoquer s’ils voulaient une personne expérimentée? ils devaient bien voir sur ton CV que pas d’expérience! cela m’ait aussi arrivé je ne sais combien de fois pfff on dirait comme tu dis qu’ils croient que l’on a enlevé du CV la » super expérience » et que l’on va leur dire en entretien…. cela devient décourageant même pour un contrat aidé ils cherchent la perle rare pfff

  3. Mais c’est quoi cette manie de ne pas lire les cv avant de convoquer! On en deviendrait presque agressifs à force d’être pris pour des débiles sans arrêt!
    Dernièrement, on m’a encouragée très fortement à faire la formation inutile de pôle emploi, tu sais celle qui « ‘t’apprend » à faire un cv, une lettre de candidature et qui te montre comment postuler aux offres (bah oui parce que tu vois, on est trop stupides pour le faire tout seul, il faut qu’on nous montre!). Ma dernière convocation chez popol fut plus que révoltante… Ma conseillère m’a avouée qu’elle n’en pouvait plus de ce boulot après 25 ans derrière son bureau bien au chaud, elle ne supporte plus le téléphone qui sonne, elle en a ras le bol d’être confrontée au « public demandeurs d’emploi » (ne le prenez pas pour vous m’a-t-elle dit!)… elle est en plein doute la petite dame. J’ai songé à lui dire que c’était moi qui avait besoin d’être conseillée, que jusqu’à preuve du contraire il n’apparaissait nulle part sur mon cv que j’étais psychiatre, et que surtout, surtout, comment osait elle se plaindre de son boulot tranquilou, cdi, horaires mieux que des fonctionnaires, à moi! Moi qui cherche désespérément! Sait-elle ce que c’est d’être en situation de détresse? Apparemment, oui… Madame dépression m’a donc orientée vers sa formation de merde (déjà passée deux ans plus tôt pour rien). Elle m’a dit, « mais oui, la formation dure 3 mois, elle vous aide à trouver un job, et elle est tellement bien qu’un monsieur m’a demandé de la refaire deux fois! ». « Wahou » je lui réponds, « j’en déduis que s’il l’a refait une seconde fois, c’est parce qu’il n’a pas trouvé de travail la première fois, malgré ce que promet votre formation? »… Silence, et froid… Oups, j’ai alors compris pourquoi madame dépression ne voulait plus être en contact avec un public comme moi… On n’aime pas la répartie chez popole 😉
    Pour le reste des démarches, je me suis lancée dans deux formations de plusieurs heures en anglais, et en informatique (excel méritait d’être revu à jour depuis mes années de non service). Ca m’occupe, et ça étaye mon cv. J’ai discuté avec un notaire récemment. On parlait boulot. Le « Maître » m’a dit clairement que ces formations ne servaient à RIEN à part passer le temps, et que si lui était un employeur, il enverrait directement mon CV à la case POUBELLE! Ah c’est donc pour ça que je ne suis jamais convoquée nulle part malgré le nombre de candidatures envoyées? Quelle nulle je n’avais pas compris, c’est la faute la poubelle ça! Merci Maître, de m’avoir rappelée pourquoi je me sentais si inutile…
    Alala!
    Heureusement, tu nous rappelles qu’on n’est pas seuls dans cette même crotte de recherches désespérées!
    Merci à toi Angie (ps: ton blog est toujours aussi intéressant!)

    1. Les « formations » de popole sont inutiles. Que ce soit pour les CV, les ciblages d’entreprises, même les « formations » type bilans de compétences (ils n’appellent plus ça comme ça mais bon) ne mènent à rien. Au mieux, ça permet de faire un léger point sur soi voire de se remotiver un peu si la personne en face est sympathique mais ça ne va pas plus loin.
      Pour l’anglais et l’informatique, je ne sais pas avec qui tu le fais mais en 2012, j’ai fait de l’anglais une matinée par semaine avec le GRETA, c’était pas mal du tout. Bon, ça ne rend pas bilingue, mais on pratiquait pas mal l’oral. Et l’ambiance était top. Ca permet quand même de mettre un petit truc récent sur le CV. Perso ça ne m’a pas trop aidé à la recherche d’emploi.
      Par contre, j’ai fait une formation en administratif et j’ai eu pas mal d’entretien ensuite (mais vu que pas d’expérience, … bref tu vois la suite). Il y avait toute une partie bureautique (word, excel, publisher. J’aurais du demander access aussi, zut ^^) et c’était vraiment intéressant. Fin 2013 j’avais eu pas mal d’entretiens, la formation était encore toute récente sur mon CV, bien plus d’entretien qu’à la suite de mon BTS (mais sans le BTS je n’aurais pas pu faire la formation du GRETA, bref, la logique de la formation pro des chomeurs quoi). J’ai même réussi à comprendre un minimum les bases de la compta (pas assez pour bosser sur un poste qui nécessite de connaitre la compta, pas en autonomie en tout cas mais c’est plus dû à ma réticence face aux chiffres qu’à la formation). Vraiment une bonne formation au GRETA, super intéressante, bonne ambiance encore, une organisation sympa (déroutante au début puisque c’est de l’auto formation mais très pertinente au final). C’était trop court, 4 mois dont 1 mois de stage (que je regretterais presque mais bon) mais vraiment bien.
      Donc les formations (les vrais formations, qui apprennent des choses utiles professionnellement, pas les formations PE pour les CV et autres), n’en déplaise au notaire, ça peut attirer l’oeil de certains employeurs pas trop butés! Il doit bien en rester quelques uns, bien cachés

  4. Oui c’est bien celle ci, au GRETA en anglais, 4 mois. Ambiance au top, beaucoup d’oral, une journée par semaine. L’informatique idem. De plus, les formatrices se déplacent à l’espace public pour enseigner, et ça c’est le top du top, sinon ça m’aurait obligé à me taper 30km de route, et quand on a à peine de quoi payer les factures, c’est pas génial. Ce sont des formations que j’ai trouvé par moi même, en me bougeant les fesses, car la dame de popol, étant pourtant très au courant des ces formations (elle m’a avoué qu’elle connaissait personnellement les formatrices), ne me les avait jamais proposées… Je le répète, mais à quoi sert pôle emploi?!
    Il est vrai que ce genre de petites formations me font remettre un peu le nez dehors (deux fois par semaine, c’est toujours ça 😉 Comme tu dis ce n’est pas assez pour être bilingue mais ça aide un peu et ça étaye un CV. Pour le notaire, j’ai repensé à lui quand j’ai vu une offre deux jours plus tard qui réclamait, Excel EXIGÉ…
    Prends soin de toi.
    Nathi.

  5. Chez Paul Emp on me propose gentiment avec mon bac+5, 5 ans d’expérience, concours FPT obtenu en 2013, de faire…un STAGE en entreprise… pour mettre quelque chose sur mon CV pendant ma recherche d’emploi…. ah oui… mais je n’avais pas pensé à occuper un emploi non rémunéré durant 1 mois, merci ! et à payer l’essence aussi parce que je sors de quelques euros des clous pour avoir une aide pour cela… On m’a également proposé de parler de ma situation aux gens qui participent à mes activités en association (genre t’as envie de partager ta détresse avec des inconnus avec qui tu te retrouves une fois dans la semaine pour décompresser et enfin être anonyme et potentiellement employé comme tous les autres). Non non, ça non plus ça va aller… non ils ne servent définitivement à rien – les pauvres ça doit être dur –

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s