Ma vie de chomeuse

Et maintenant

Il y a quelques jours, j’ai eu un entretien d’embauche. Youhou !!!! Ça faisait longtemps. Je n’ai pas été retenu, ça c’est une habitude. Je suis très très mauvaise dans cet exercice qui consiste à se vendre en direct, j’ai déjà du mal à le faire à distance via la lettre de motivation donc bon. Jouer la candidate motivée par un taf peu motivant, je n’y arrive vraiment pas.

J’ai été convoqué suite à une candidature spontanée. Au téléphone, on m’informe que le poste à pourvoir est un CDD de 2 mois en tant qu’agent administratif. Rien de transcendant qui assure un avenir, mais un contrat pour de menus travaux de fin d’année qu’il faut boucler à temps (et ils sont à la bourre donc pression totale à mon avis) mais 2 mois de salaire sont toujours bon à prendre.

J’arrive à l’heure fixée, après avoir bravé le brouillard, à l’accueil on me file un petit badge « visiteur » pour que je puisse me rendre dans les étages (fichu ascenseur, beurk, besoin d’espace). Je suis réceptionnée par un Monsieur qui m’installe tout au fond, là où il y a à peine de la lumière et où on ne capte aucune conversation. Cinq ou dix minutes plus tard, une femme vient me chercher et me conduit dans un bureau. Je serais donc face à deux personnes. On se présente, un peu comme à l’école (et tout comme à l’école, qu’est ce que vous voulez dire ? On sait pourquoi je suis là non?)

Vient le moment totalement déconcertant pour moi. Une des personnes face à moi semble avoir un besoin non contrôlé de bien insister sur le fait que c’est un CDD de 2 mois, pas plus, il n’y aura pas de reconduction, pas d’autre contrat, pas d’avenir. J’en finis même par me demander si je ne devrais pas me barrer tout de suite tellement elle semble avoir peur que je prenne solidement racines dans ce bureau. Je ne sais pas si c’est qu’un autre candidat a tenté de savoir avec insistance si il pouvait faire son nid suite à ce CDD, mais pour moi, c’était clair, je ne me faisais aucun film. Au téléphone et sur le courrier, on m’a précisé « CDD de 2 mois », je ne vais pas m’imaginer plus.

J’ai eu un peu de mal à reprendre pied après ce discours qui limite pouvait faire croire que recruter les faisait chier au plus haut point (mais moins que les taches refilées au futur employé temporaire, bien sur). Pour ça peut être que la RH m’a attaqué sur la manière dont est faite mon CV. Déjà, elle n’a pas su voir que oui, il y a beaucoup de stage dans ma catégorie « Expériences professionnelles » (sur sa copie du CV elle a d’ailleurs barré expérience pro et inscrit stages, soit). Mais madame, mes stages ont plus de lien avec ma recherche d’emploi que les sales boulots que j’ai pu faire donc bon.
Et là elle me dit que eux en RH ils aiment bien quand on détaille les périodes d’activité au niveau des dates, il faut être précis. Elle pointait mon stage de BTS, bingo, je lui ai répondu que si je détaillais cette ligne là, c’est 5 périodes de stages qu’il faudrait indiquer, un peu long donc. Avec elle, on aurait vite un CV de 5 pages, même en ayant peu d’expérience pro !

Bref, elle a pas du apprécier que je me défende un peu, l’entretien s’est terminé assez rapidement ensuite. On me reconduit aux ascenseurs (et zut, je voulais prendre les escaliers qui sont à coté de l’endroit où j’ai attendu mon tour mais on ne veut visiblement pas que je croise la candidate suivante). Et comme la prise de poste était pour le lendemain, en début d’après midi, j’avais un message sur mon répondeur pour me dire que c’était non pour moi.

Cette expérience confirme simplement que j’ai de plus en plus de mal à jouer la comédie de la parfaite chômeuse. Cette mascarade m’agace, devoir faire la motivée pour des emplois bof bof et sans avenir. Faire la carpette en entretien d’embauche pour coller à leur envie d’une employée bien docile, ça devient compliqué. La répartie n’est pas naturelle chez moi pourtant, je suis plutôt effacée à la base à l’oral mais mon chemin m’a appris à prendre la parole de temps à autre (merci BTS).

Ça ne règle pas mon soucis principal cela dit : qu’est ce que je vais faire de moi ?

Publicités

5 réflexions au sujet de « Et maintenant »

  1. j’ai aussi du mal comme tu dis a jouer la comédie pour des emplois précaires sans avenir. Il faudrait la jouer super motivée pff Franchement pour ton CV faire tout ce cinéma pour un pauvre contrat de deux mois! moi non plus je détaille pas les dates précises , déja qu’il a pleins de trous donc je met que les années! de toute façon si le CV ne convenait pas je vois pas l’intérêt de te faire déplacer pfff en plus ils exagèrent de faire le procédé de recrutement aussi tardivement et ensuite dire c’est pour commencer le travail dés demain ! l’organisation laisse a désirer!

    1. Pour certains trucs je ne met que l’année aussi. Ça change quoi à ma candidature pour un poste administratif que j’ai fait le guignol un an ou 2 mois aux archives, que j’ai fait du ménage et des remplacements à La Poste? Rien du tout, aucun de mes emplois n’a de lien même indirect avec ce type de poste.

  2. Comme je me retrouve en vous , dans toutes vos billets d’humeur …… dans cette galère, lire qu’on est pas seule a vivre l’isolement, les mêmes questions, les regards, le moral en berne , les idées noires, le désespoir etc…….ben ça remotive étrangement alors je vais continuer de vous suivre …. Restons soudés , je suis aussi de tout cœur pour votre recherche d’emploi… on y arrivera bien a force
    Merci pour ce que vous faites..

  3. Encore une fois, un parcours similaire pour chacun(e) d’entre nous… Ca rassure d’un côté, et ça désespère de l’autre, se dire que la société prend son pied à rabaisser les gens (pourquoi se donner du mal pour nous piétiner davantage? On l’est déjà bien assez!).

    Je me souviens d’un entretien devant deux personnes qui jouaient avec leur stylo! Comme c’était drôle de se demander ce qu’on faisait là, face à deux recruteurs « adultes » qui faisaient mumuse devant une candidate se débattant avec le stress d’un ultime entretien! N’en ayant pas eu assez, ils ont du se dire, « Tiens, et si on la rabaissait sur son cv? Ca pourrait être encore plus poilant non? » De là un des recruteurs me dit que mon CV date des années 1970 (bizarre, je n’ai que 30 ans monsieur! Et si je ne suis pas trop nulle en cacul mental… Je n’étais pas née!). Il commence à me suggérer de le faire comme ceci ou comme cela pour qu’il soit plus « accrocheur »… Ca a du t’accrocher un minimum pourtant, sinon je serai pas devant toi, du con (pardon)! Ah non suis je bête, je suis juste venue de loin pour entendre des enfants chahuter avec un stylo, et me faire donner des « conseils avisés » dignes d’un entretien avec ma conseillère pôle emploi! Pardon, où est la sortie svp? Tsss… Pathétique!

    Allez, on y croit, on y croit, on y croit!

  4. Je me suis beaucoup retrouvé dans ce que vous avez écrit.
    J’ai eu droit moi aussi à des commentaires insolents de la part de recruteurs, qui prenaient plaisir à me rabaisser.
    Le pire, ça a été ça : « Mais vous prenez des notes pourquoi ? Pour faire un article pour votre journal ? ». Puis ça : « C’est si dur que ça de trouver un emploi ? »
    Ben oui ducon, sinon je serais pas là à essayer de me vendre.
    Et d’ailleurs, en parlant de me vendre, je suis mauvais menteur. Donc on est dans la même galère ! ^^’

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s