Hausse du chomage (très) longue durée et du nombre de personnes non indemnisées par Pole Emploi

La presse Internet reprend aujourd’hui une dépêche AFP concernant un constat du Secours Catholique. Attention, exclusivité, le chômage longue durée augmente et avec lui le nombre de personnes non indemnisées. Enfin, pardon, le nombre de personnes aidées par le Secours Catholique au chômage et non indemnisées qui représentent 47% des actifs accompagnés par l’association en 2012. Le taux était de 42% en 2008.

Ce constat n’étonnera personne je pense. Ce qui m’interpelle par contre, c’est qu’il semble difficile d’obtenir une étude sur ce phénomène qui ne soit pas du Secours Catholique. Pole emploi n’a-t-il aucun chiffre sur le sujet ?
Me voilà donc en train de lire le document des chiffres du chômage de septembre (publié fin octobre donc). Je vous assure que c’est assez indigeste, surtout à lire sur un écran d’ordi. Bon, on peut faire rapide en lisant le communiqué de presse. Vous avez un petit topo sur les demandeurs d’emploi en fonction de l’âge et le sexe, selon l’ancienneté d’inscription (ah ah !), les entrées/sorties et les offres collectées.
Voici ce qu’on nous dit sur l’ancienneté d’inscription :
En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C depuis un an ou plus augmente de 0,8 % au mois de septembre 2013 après une baisse de 0,2 % en août (+14,4 % sur un an) et celui des inscrits depuis moins d’un an est en hausse de 1,3 % après une baisse de 2,0 % en août (+2,7 % sur un an).
Passons les baisses du mois d’aout, on sait qu’il y a eu un bug (oui, méchant chômeurs, vous avez oublié de vous actualiser sans le rappel de SFR ! Non mais oh), on constate que les chiffres sur un an augmente et particulièrement beaucoup sur les chômeurs inscrits depuis plus d’un an.
Mais rien sur le taux d’indemnisation des inscrits. Je m’en vais donc parcourir le big dossier de 20 pages.

Et là, page 7, voici ce que je lis :
La part des demandeurs d’emploi de catégories A, B, C, D, E indemnisés au titre du chômage (hors allocations de formation) s’établit ainsi à 48,3 % en août 2013.
Si je ne suis pas trop à l’ouest, ça veut dire qu’il y a plus de chômeurs non indemnisés que l’inverse (bien qu’il faudrait recouper avec les chiffres des demandeurs d’emploi en formation pour être complet). Quelle surprise ! Ah ben on, en fait, sachant que le chômage longue durée (voir TLD) augmente, ce n’est pas du tout étonnant. Plus le dernier emploi est loin, plus on a des difficultés à trouver un emploi.

Et le rapport du Secours Catholique nous apporte une autre information, pas surprenante mais qu’il est nécessaire de relever : ces personnes sans indemnisation de Pole Emploi ont aussi des difficultés à accéder à un contrat aidé alors que ces mesures d’aide à l’emploi ont été créé pour elles justement !
Mais l’employeur ne voulant plus former les salariés, jouer le rôle de l’insertion supposé par le versement des aides relatives à ces contrats, les exigences pour un simple CUI-CAE sont de plus en plus similaires à celles d’un contrat tout public.
Voilà les plus pauvres entrainés dans la spirale de la précarité grandissante, un contrat aidé de 6 mois représentant le contrat le plus stable accessible à pas mal de chômeurs actuellement.

Je ne sais pas où se trouve la solution. Il va peut être falloir inventé un contrat ultra méga aidé. Ou admettre qu’une part de la population n’accédera jamais à un emploi qui lui permet de vivre sans aides annexes. Mais ça, c’est un long chemin qu’il nous reste à parcourir.

http://travail-emploi.gouv.fr/etudes-recherches-statistiques-de,76/statistiques,78/chomage,79/les-indicateurs-conjoncturels,264/etudes-recherches-statistiques-de,76/etudes-et-recherches,77/publications-dares,98/dares-analyses-dares-indicateurs,102/2013-067-demandeurs-d-emploi,17105.html

Publicités
Article précédent
Poster un commentaire

1 commentaire

  1. laurence

     /  07/11/2013

    tjs agréable a lire tes articles 🙂 je suis bien d’accord avec « Je ne sais pas où se trouve la solution. Il va peut être falloir inventer un contrat ultra méga aidé.  » car faut pas rêver entre les exigences qui sont quasi identiques à un contrat  » normal » et le nombre de candidats …. ceux qui sont les plus éloignés de l’emploi ont de moins en moins de chance d’en décrocher un!

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :