Toucher couler

Me voilà encore avec mes réflexions existentielles qui me tourmentent. Je sais pourtant que cette auto-torture psychologique est inutile mais soit, je continue encore et encore.

Étant dans un état d’abandon face à la recherche d’emploi, je suis également dans une phase de remise en cause. Outre le fait que je comprend que me former était inutile puisque je n’ai pas les expériences pro qui vont bien, je me dit que j’ai été trop ambitieuse voir trop prétentieuse. Mon destin est dans les petits boulots, il faut que je m’y résigne.

Sauf que voilà, le souci est que je n’arrive pas à m’y résigner. On a beau se dire qu’il n’y a pas de sots métiers et autres phrases bateau du genre, je n’arrive pas à oublier les pseudo rêves que j’avais. Parce qu’être dans le compromis constant, ça devient pénible, encore plus quand ceux qui vous font comprendre qu’il faut oublier vos ambitions sont dans une situation tout à fait enviable.

Et je me sens dépérir à l’intérieur, consumée par mon cerveau qui tente de tourner le problème dans tous les sens : je n’ai pas la bonne formation pour faire ce que j’aimerai, est ce bien utile de continuer à lutter ?

Entre la prétention de faire un métier qui me convient un minimum et faire face à la réalité que cela n’arrivera jamais et qu’il faut donc viser plus bas, je me noie sous mes réflexions sans réussir à me résigner ce qui signifie donc ne pas avancer.

Le pire étant que je joue si bien la comédie que je ne pense même pas que qui que ce soit voit que je sombre.

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :