Actu

« Si j’avais 25 ans, je quitterais la France »

C’est ce que déclare Michel Sardou au Figaro et ce bout de phrase m’a plongé dans mes réflexions. Ce constat n’est pas forcément mauvais d’ailleurs parce que de nombreux jeunes partent tenter leurs chances ailleurs. Et il y a surement des enseignements à tirer de tout cela.

La France ne donnerait elle plus leur chance à ses jeunes ? Oui, c’est fort possible. Sardou, dans le même entretien, indique «On nous a enlevé l’envie de prendre des risques ». C’est surement une piste de réflexion. Nombreux sont ceux qui indiquent qu’il est difficile d’entreprendre dans notre pays. Trop de paperasse, trop de barrières à franchir. Le statut d’auto-entrepreneur est une piste mais ne dure pas éternellement. Et il y a les charges –ah !les charges- trop élevées. Elles sont malheureusement au maintien de notre système social que tout un chacun est bien heureux de trouver quand il s’agit de mettre son enfant à moindre frais à l’école, se soigner, …

Mais avant même le désir d’entreprendre, il y a, selon moi, une non confiance accordée à une partie de la jeunesse de notre pays. Si vous avez le bonheur et la chance de partir du bon pied dans le monde du travail, vous arriverez surement à vous en sortir. Si ce n’est pas le cas, vous semblez être cantonné perpétuellement soit au chômage longue durée soit aux petits jobs temporaires et sans évolution possible.

Alors oui, une partie des jeunes de ce pays va vivre son rêve ailleurs ou en tout cas l’espère. C’est déjà bien dommage en soi de laisser partir du pays des jeunes gens et leurs projets.

Le plus triste pour moi est que le phénomène est également présent en « région ». Combien de fois n’ai je pas entendu que pour trouver du travail, il me fallait partir. Mais partir où ? Parce qu’à ce que je sache, le chômage français est national et non cantonné à quelques régions, quelques département aussi ruraux soient ils. Plutôt que de valoriser les bonnes volontés locales, on préfèrera embauché à « l’extérieur ».

Le déni de sa jeunesse (ou de son ancienne jeunesse) est un mal français qui mène le pays à sa perte. Une chance que nous n’avons pas tous l’envie et/ou les moyens de partir.Il y a pourtant toute une génération de personnes motivées, voire pleine d’idées, qui ne demande qu’à oeuvrer pour leurs territoires, s’installer, consommer, se battir une vie en faisant des projets.MAis sans un coup de pouce, ça va être compliqué.

http://www.20minutes.fr/article/1152989/People-Michel-Sardou-se-dit-A-favorableA-au-mariage-gay.php?xtor=AL-82
A voir : le reportage dans l’émission 7 jours BFM ce 11 mai 2013 : Partir : une garantie de succès (faut que je trouve le replay)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s