Invisible aux yeux du gouvernement

C’est la question que je me pose avec quelques amis virtuels de galère, les trentenaires seraient ils les chômeurs invisibles aux yeux du gouvernement ? Sommes nous la quantité négligeable qui peut bien couler, se noyer sans que cela n’inquiète personne ? Une réponse positive nous semble de plus en plus inévitable.

Parce que les mesures pour les moins de 26 ans furent la priorité parmi les propositions lors de la présidentielle, que l’ancien candidat désormais président n’a d’ailleurs parlé que des « jeunes » en faisant mine de s’intéresser aux séniors via les contrats de génération et au milieu, vous n’existez pas.

Il suffit aussi de lire un peu la presse régionale, locale, ainsi que les magazines proposés par votre région, votre département, pour constater que les mesures en faveur de l’insertion professionnelle et de la formation sont dirigées très majoritairement vers les moins de 26 ans.

On peut alors se demander pourquoi ces trentenaires ne trouvent pas leurs places sur le marché de l’emploi. Manque de volonté ? Manque de diplômes ? Non, je ne crois pas que la réponse se trouve ici.
De la volonté, il y en a à revendre parmi les galériens, une volonté de s’en sortir mais aussi une volonté de ne plus être les laissés pour compte.
Les chômeurs ne sont pas forcément sans diplômes. Au contraire, je crois que lors de mes discussions sur les forums, je croise de nombreux diplômés. Alors, peut être que les diplômes ne sont pas adaptés au marché de l’emploi ? C’est possible, les études suivies par les chômeurs trentenaires ne sont peut être pas les plus porteuses d’emploi. Néanmoins, la capacité d’avoir suivi un cursus complet et d’avoir obtenu un diplôme indique que la personne a certaines compétences –peut être pas encore professionnelles certes- à faire valoir.

Alors que faire de nous ? Doit on se rebeller pour faire valoir notre droit à un travail décent ou doit on se contenter encore et encore des miettes de job qui trainent ici et là ? Parce que si c’est le cas, je connais des jeunes qui sont mieux lotis que nous alors il faudra revoir un peu les mesures pour l’emploi et les diriger aussi vers les 26-45 ans. Ou alors, encore mieux, supprimer tous ces contrats aidés et autres mesures ciblées afin de donner une même chance à tous les demandeurs d’emploi.

Alors, amis en galère, délaissés et invisibles, il serait temps que nous nous faisions entendre !

Publicités
Article suivant
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :