Le nombre de chomeurs en France

Les chiffres du chômage de novembre sont tombés ce 27 décembre 2012. Ils sont mauvais mais ça, on le savait déjà. Et le gouvernement nous a averti par avance que la tendance ne s’inverserait pas avant septembre 2013.

Tout cela n’est nullement surprenant. Par contre, nos copains du Parisien/Aujourd’hui en France nous proposent un peu d’inédit dans leur édition du 27 décembre 2012 dans un article intitulé « Le chiffre noir des chômeurs invisibles ». Voilà un angle de vue bien peu abordé, qu’est donc ?

Tout simplement, pour une fois, un article dit « grand public » va au delà des chiffres officiels du chômage. On trouvait déjà l’information de façon plus confidentielle sur Internet (en particulier sur Actuchomage) mais le porter ainsi à la connaissance de tous, ça pourrait choquer. Je me souviens de l’effroi général quand on a dépassé le chiffre de 3 millions de chômeurs en catégorie A, ici, on explose carrément le score !

L’article apprend donc aux personnes qui ne le savaient pas que le nombre de personnes en recherche d’emploi qui n’est pas inscrit sur les listes de Pole Emploi augmente fortement. Au travers de divers témoignages (chercheurs d’emploi, association, employés de Pole Emploi), on nous explique ce qui conduit à cette situation. Petit tour d’horizon :
– Les personnes découragées : Inscrites et radiées, jamais inscrites, cumulant des contrats qui ne permettent pas d’ouvrir de droits, des personnes renoncent tout simplement à être inscrites à Pole Emploi.
– Les dispensées de recherche : en catégorie D et E, ils sont en formation, en contrats aidés, malades et/ou dispensés de recherche. On ne les mentionne pas dans les chiffres officiels.
– Les RSAstes : certains bénéficiaires ne sont pas inscrits à Pole Emploi, en fonction de la politique du Conseil Général dont ils dépendent et qui va ou pas les inciter à le faire.
– Les temps partiels : souvent subis, souvent par des femmes, une grande partie exerçants ces contrats voudraient travailler plus (pour gagner plus).

Toutes ces personnes associées, le nombre de personnes en recherche d’emploi monterait donc au alentour de 9 millions. La question a se poser dans ces conditions n’est elle pas « Est ce qu’il y a assez d’emplois stables pour toutes ces personnes ? » plutôt que « Pourquoi les chômeurs ne veulent pas bosser ? ».
Parce qu’un examen rapide des offres sur les différents sites de recherche d’emploi permet de voir que de nombreuses offres sont des CDD courts, parfois en temps partiel. Les exigences des employeurs sont de plus en plus importantes, et tout simplement que la grande concurrence entre demandeurs d’emploi en laisse pas mal sur le carreau.

http://www.lefigaro.fr/emploi/2012/12/27/09005-20121227ARTFIG00501-chomage-la-grande-peur-de-2013.php
http://www.leparisien.fr/espace-premium/pdf-interactif/leparisien.php?dpt=75&date=20121227
Regarder aussi, si c’est encore possible, le 12/13 de france de ce 27 décembre.

PS : Joyeuses fêtes à vous!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s