What about us?

Le 9 octobre, les contrats d’avenir sont devenues une réalité. Le Parlement a voté la mesure et les premiers contrats devraient voir le jour dès début novembre 2012.

Dans les faits, ce seront des contrats destinés aux jeunes de 16 à 25 ans, peu ou pas qualifiés et habitant des zones urbaines ou rurales fortement touchées par la chômage. Mais aussi :
– les diplômés des zones sensibles
– les étudiants boursiers désirant devenir enseignant
Ils prendront la forme de CDI ou de CDD à temps plein payés au SMIC (financement de l’État à hauteur de 75%).

A noter que les députés UMP (qui ont voté majoritairement contre ces contrats) ont saisi le Conseil constitutionnel sous prétexte que les étudiants boursiers sont favorisés.

Bref, le gouvernement a dit qu’il s’occupait des jeunes, il le fait. C’est très bien, je n’ai rien contre. Mais je serais encore plus pour si j’étais encore jeune. Parce qu’une fois ces nouvelles mesures spéciales jeunes mises en place, que va-t-il rester pour les moins jeunes ? Obtenir un contrat normal semble une réelle utopie, accéder aux contrats aidés était déjà difficile, mais si il faut mobiliser les font pour les jeunes, quel budget restera-t-il pour les autres ?

Il serait temps de reconnaitre que le chômage n’est pas qu’une histoire d’âge et que de nombreux trentenaires sont actuellement sur le carreau. Que fait le gouvernement pour eux ? Rien, on se démerde comme on le peut. Combien d’entre nous ont été des jeunes en difficulté également, nous n’avions pas tous ces dispositifs pour nous aider. Une génération sacrifiée ? Je ne sais pas, en tout cas, on est bien dans la galère et visiblement il n’y a personne pour nous écouter. On devrait peut être se mettre à cramer des voitures, foutre le bazar partout.

Je suis sure d’une chose en tout cas, c’est qu’on devrait s’unir, se regrouper, pour montrer que nous avons une vraie force à mettre en œuvre. Nous ne sommes pas des individus aux situations uniques, non, nous sommes des individus isolés, divisés, qui se retrouvent dans des situations précaires similaires.

Alors, pour quand planifions nous le regroupement des « vieux » ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s