Actu

La question du contrat de travail unique

Pour mettre fin à la complexité de notre droit du travail français (et y substituer très probablement un droit emprunt de flexisécurité (c’est beau le novlangue) tel qu’en rêve Madame Parisot), l’éventualité de mettre en place un contrat de travail unique (CTU) émerge régulièrement. Le principe de ce contrat (d’après ce que j’en ai compris) : un contrat sans notion de durée avec des exigences simplifiées en cas de licenciement.

Il faut avouer que nous sommes un peu champion en terme de nombre de contrats :
– les contrats tout public : CDI, CDD
– intérim
– les contrats en alternance : contrat d’apprentissage, contrat de professionnalisation
– les contrats aidés : pour le secteur non marchand (CAE) pour le secteur marchant (CIE)
Et on va s’arrêter là parce que je pense qu’il y a un contrat pour chaque catégorie de chômeurs (jeunes, séniors, handicapés, …) ce qui explique la complexité de la chose. Un tour sur Pole Emploi pour un aperçu plus vaste.
Je conçois donc qu’une simplification s’impose. On devrait peut être s’arrête aux besoins de base : j’ai un emploi permanent à pourvoir, j’ai un besoin ponctuel, je souhaite former quelqu’un.

Parce que la mise en place d’un contrat de travail unique, bien que l’ANDRH ait des intentions louables, ne sera-t-elle pas une montée de la précarisation ? Actuellement que vous soyez en CDI ou en CDD, vous avez une idée de votre avenir dans l’entreprise, vous savez si vous êtes là pour une longue période ou si vous remplissez un besoin ponctuel. Mais si le CTU se fait sans notion de durée, la peur de perdre son emploi sera donc constante ?

Une des raisons évoquées à la mise en place de ce CTU est d’en finir avec les personnes qui restent toute une vie dans un même CDI quand d’autres ont du mal à entrer sur le marché de l’emploi (théorie des insiders-outsiders). Si l’idée de voir quelques personnes tombées de leurs confortables places ne me déplait nullement, je n’aimerais pas que cela se fasse avec pour conséquence une précarisation de toute la population salariée. Car je ne suis pas convaincue qu’une telle situation offrirait de meilleures opportunités aux personnes en situation précaire.

Comme toujours, l’analyse n’est pas mauvaise (en particulier la théorie des insiders-outsiders) mais les réponses proposées ne sont pas appropriées ou en tout cas contiennent de bons effets secondaires qui n’arrangeront nullement la situation. Bref, on est dans la merde !

http://www.marianne2.fr/SlovarMarianne/Contrat-de-travail-unique-La-precarite-organisee_a268.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Contrat_de_travail_unique_en_France

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s