Ma vie de chomeuse

Quand les candidatures restent lettres mortes

Au cours de mes conversations avec des amis chercheurs d’emploi, j’ai pleinement pris conscience que le mal qui me touche est généralisé : de plus en plus de candidatures restent sans réponse.

On peut l’expliquer en partie par la hausse des postulants (inévitable en ces temps de crise) qui entraine immanquablement une impossibilité pour les recruteurs de répondre à tous.

On pourrait cependant chercher une solution du coté des nouvelles technologies qui pourraient fournir un moyen plus commode que le courrier postal de signifier aux non-élus que leurs candidatures n’ont pas été retenues.

Et comme après tout on est moderne, nul besoin d’un long discours pour signifier un refus. J’ai reçu récemment deux e-mails très succincts m’indiquant que ma candidature n’avait pas été retenue ou dans le cas d’une candidature spontanée qu’aucun poste n’était à pourvoir actuellement. Un peu déroutant sur le moment, on se dit finalement qu’il vaut mieux cela qu’une non-réponse puisque ça permet de ne pas être dans le flou.

On pourra m’opposer qu’en cas de non réponse, j’ai la possibilité de relancer l’entreprise. Oui, c’est vrai, la relance fait partie de la boite à outil du chômeur. Pour l’avoir pratiqué quelques fois, je n’ai pas dû tomber sur les bonnes structures pour ce genre de démarches. On m’a fait comprendre gentiment que, là, je dérangeais et que j’aurais des nouvelles en temps voulu de l’avancement du recrutement.

Mais le nombre de candidat sur une offre ne peut pas expliquer à lui seul le faible taux de réponse des employeurs car la pratique avait déjà cours avant. Peut-être est-ce une négligence, un oubli, pensant que le chercheur d’emploi n’a pas besoin d’une réponse négative et que seul compte l’entretien et le ticket gagnant vers un emploi. Alors que recevoir une réponse indiquant que notre candidature n’est pas retenue et avec un peu de chance pourquoi permet de faire le deuil de cet espoir de recrutement mais aussi de déterminer les raisons du refus afin de pouvoir améliorer son profil.

Loin d’être anecdotique, recevoir une réponse à sa candidature est donc une attente du candidat qui a pris le temps de faire parvenir une lettre au recruteur. C’est l’acte qui signifie que celle-ci a été lu et que pour des raisons diverses, expliquées ou non, elle ne fut pas la plus pertinente. Dans un monde où en tant que chômeur vous vous sentez quantité négligeable, recevoir une réponse est une preuve que finalement, votre appel a été entendu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s