Actu

Les offres d’emploi mal aimées

L’info du moment concernant les chômeurs est la suivante : Pole Emploi indique que suite à l’enquête BMO (Besoin de Main d’Oeuvre), les entreprises ont 1,6 millions projets de recrutement pour 2012. Les secteurs porteurs seraient l’agriculture et l’industrie agro-alimentaire, les services, l’industrie manufacturière, la construction et le commerce (source TF1).

Les employeurs s’inquiètent cependant de la difficulté à recruter dans certains métiers : serveurs, cuisiniers, aides à domicile ou encore cueilleurs. C’est sur que ce sont des postes qui font rêver, stables, durables, bien payés. Bref !

Ma radio locale relaie l’info et appuie le manque de candidat dans l’aide à domicile alors qu’il y aurait 180 recrutements à faire. Et ben ! Dommage qu’on ne nous dise pas ce que cela signifie en volume horaire parce que ce serait plus parlant.

Je vais donc sur le site de Pole emploi à la recherche de ces fameuses offres afin de regarder un peu ce qui peut bloquer le recrutement (enfin, je le sais bien vu que je regarde les offres chaque jour). Déjà, je ne trouve que 38 offres d’emploi dans ce secteur sur ma région (on est loin des 180 départementales). Et après un petit tour sur les sites d’intérim, le nombre n’augmente pas du tout. Sans nier le besoin de recrutement, je pense bien sur à un gonflage des chiffres. Parce que si le besoin de recrutement est si urgent, pourquoi ne pas retrouver ces offres quelque part ?

Mais soit, le peu d’intérêt des candidats pour ce genre d’emploi est facile à comprendre, sans pour autant les faire passer pour des fainéants. Il suffit de regarder les offres parues sur le site de Pôle emploi pour comprendre le manque d’enthousiasme des chercheurs d’emploi : des contrats de courtes durée sur des temps (très) partiel (les offres de 2h par semaine ne sont pas rares), payés au SMIC horaire et l’obligation d’avoir un véhicule personnel pour pouvoir travailler.

C’est sur que ça fait rêver. Et je pense que bon nombre de français qui fustigent les assistés de ne pas vouloir faire ce type d’emploi ne répondraient pas eux-mêmes à ces offres si ils étaient en situation de recherche d’emploi.

Autre secteur qui manque de main d’œuvre : l’hôtellerie-restauration. Lorsque je fais mes visites sur Pôle emploi, je regarde ces offres, histoire de voir ce qui est proposé : des contrats en alternance (ce qui exclue les personnes un peu trop âgées selon les employeurs qui devront les payer trop cher), expérience et diplôme exigés. Salaire au SMIC. Plus toutes les contraintes connues du secteur : horaires en coupure, travail le week-end et les jours fériés. Pas que ça rebute tout le monde mais pour un smic, on préfère un taf plus tranquille tant qu’à faire.

Ces fameux métiers en tension sont, en plus, des métiers de passion plus que des jobs qu’on fait comme ça. On ne va pas faire la toilette, les repas d’une personne âgée sans en avoir un minimum envie. A vouloir obliger les chômeurs à faire ce genre d’emploi, on va au devant de grave ennuies : incompétences (et oui, désolée de le dire mais être une femme –puisque la profession est principalement féminine- ne signifie pas qu’on sait cuisiner), travail mal fait, démotivation. Nos aînés méritent quand même que des gens qualifiés et fait pour ce métier s’occupent d’eux.

http://www.actuchomage.org/2012051020722/Social-economie-et-politique/a-quoi-sert-lenquete-bmo-de-pole-emploi.html
http://lci.tf1.fr/economie/social/pole-emploi-prevoit-1-6-million-d-embauches-en-2012-7231801.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s