L’espoir gauchiste

Nous voilà avec le deuxième président socialiste de la Vème République. Loin du star-système engendré par le sarkozisme, c’est une ardeur plus modérée qui a porté François Hollande à la tête du pays.

Lasse des divisions opérées dans la population, des stigmatisations en tout genre, une majorité des votants a donc décidé de donner sa chance à un candidat qui a suscité l’espoir d’une France unie.

Il n’y a, je pense, cependant aucune illusion sur les marges de manœuvre réelles de ce nouveau gouvernement (qui prendra concrètement ses fonctions dans quelques jours). La crise était toujours là le 7 mai, le chômage aussi. Soyons sur que le 16 mai, il en sera de même.

Après la fête, la vigilance reste de mise.

Publicités
Article précédent
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :